La citation de la semaine # 16

recite-omha2m (1)

Qui aurait pu croire que je posterais un jour une citation de Sacha Guitry ? Pas moi ! Cet auteur est tellement éloigné de ma sensibilité, et pourtant… Comme quoi il ne faut jamais dire jamais !

J’ai toujours envisagé les relations comme ça : exclusives, précieuses, profondes. J’ai toujours trouvé les petits comités bien plus intéressants que les grands raouts. J’ai toujours préféré la qualité à la quantité.

Ils sont peu nombreux ceux que j’aime intensément et de manière indéfectible. Tout comme ils sont peu nombreux ceux qui m’aiment réellement, en toutes circonstances. Mais ils sont vrais, sincères et bienveillants, toujours. Ils sont mes trésors. Et j’espère en être un pour eux aussi. C’est en tout cas mon seul « but » en amitié. Et en amour aussi.

Sur son rocher

DSCN3800

OK, c’est un peu cliché d’illustrer ce billet par une photo de la Petite Sirène mais que voulez-vous, parfois je cède à la facilité ou à l’esprit grégaire. Ou plus simplement je me transforme en touriste de base ! Mais avouez qu’il aurait été impensable d’aller à Copenhague sans saluer cette icône de la ville.

J’ai trouvé qu’il émane de Lille Havfrue un charme mêlé de mélancolie. Et ce d’autant plus que j’ai fait sa connaissance par un matin très ensoleillé et où les visiteurs (admirateurs ?) se comptaient sur les doigts d’une seule main. De quoi profiter à fond du paysage, de l’ambiance venteuse, très venteuse, qui m’a tiré quelques larmes.

La mélancolie j’vous dis !

Mon invitation à l’homme que j’aime

tampon-vintage-invitation

Je t’invite à passer un moment, une journée, une soirée ou, le top du top, une nuit avec moi.

Je t’invite à me suivre dans l’escalier, à me déshabiller, à me prendre dans tes bras et à me serrer fort, très fort.

Je t’invite à m’intimider, à me troubler et à te moquer (gentiment) de ma pudeur. Je t’invite à me faire jouir.

Je t’invite à partager un repas avec moi, à déboucher cette bouteille de Château-Chalon qui attend patiemment son heure dans mon frigo depuis des mois.

Je t’invite pour tout ça et plus, Amour. C’est quand tu veux. Comme dirait l’autre, tu as le choix dans la date !

Cap au nord !

DSCN3781

A l’heure où je publie ces quelques lignes je suis à Copenhague.

Ce break dans la capitale danoise, prévu de longue date, tombe à point nommé. Je l’ai attendu avec beaucoup d’impatience et d’envie. Il répond à merveille à mon immense besoin d’ailleurs, de coupure avec mon quotidien et mon environnement habituel.

Moi j’dis vive les vacances et vive les blonds !

Remerciements

DSCN3779

Mes amis étaient là le 1er avril. Pour me soutenir, pour me témoigner leur sympathie, pour exprimer leur tristesse aussi.

A chacun d’entre eux je voulais offrir quelque chose de personnel, quelque chose que Papa utilisait dans sa vie quotidienne et qui lui correspondait pleinement. Et comme Papa faisait bien les choses, il a laissé un sacré stock de savon d’Alep dans sa salle de bain. L’idée était donc toute trouvée !

J’ai démarré la distribution il y a quelques jours et si j’en crois les réactions, cette forme de remerciements est fort appréciée.

Merci qui ? Merci Papa ! Décidément tu auras bien fait les choses, jusqu’au bout.