La reprise du boulot et mon (nouveau) nouveau rythme de vie

En février je vous parlais de mon rythme de vie de chômeuse. Eh bien depuis plus d’un mois déjà, tout cela n’est plus d’actualité. Plus du tout !

Dans mon quotidien il n’est plus question de grasse mat’, de déjeuner avec les amis ou de séance ciné en plein après-midi…

Désormais mon réveil sonne quelques minutes avant 6 heures. Eh oui…! Et je file vers la gare où je saute dans le train peu après 7 heures. Un réveil aussi matinal implique une nouvelle organisation, forcément. Je me fais donc mon shampooing le soir, je prépare aussi ma tenue du lendemain avant de me coucher. Pour n’avoir rien d’autre à faire que le strict minimum le matin.

Au fur et à mesure des semaines j’ai affiné le timing et maintenant je suis bien calée. J’arriverais presque à prendre mon temps avant de quitter mon appartement ! Après un court trajet en train je saute dans un bus qui me mène jusqu’à quelques mètres de l’entreprise où je pointe vers 8 heures.

Je démarre donc le travail tôt, dans un service où l’instruction est d’arriver à 8:30 au plus tard. Mais ça me convient. Je suis du matin. Heureusement ! Mais là il me faut tout de même un petit café pour être opérationnelle. Et c’est parti pour une matinée classique au bureau, agrémentée d’une pause thé vers 10:30 pour tenir le coup jusqu’à midi, heure à laquelle je vais manger à la cantine avec les collègues. Alors oui, on mange tôt mais notre créneau est celui de midi et ça ne se discute pas. La cantine accueille quelque 800 personnes pour le déjeuner alors il faut un minimum d’organisation et de discipline !

Le boulot reprend vers 12:40 et se poursuit pour moi jusqu’à 17:00, heure à laquelle je pointe et j’attends le bus pour me diriger vers la gare et prendre un train et arriver chez moi peu avant 18:30. Le soir on peut quitter le bureau à partir de 15:30, l’essentiel étant d’avoir fait 35 heures dans la semaine.

Tout le monde s’organise pour les faire en 4 jours et demi ce qui offre la possibilité de démarrer le week end à midi le vendredi. J’adore ! Car oui, ajouter ne serait-ce qu’une 1/2 journée au week end ça change la vie. Ca permet de s’organiser pour des rendez-vous, pour faire les courses et ainsi éliminer les trucs pénibles dès le vendredi et de profiter à fond des 2 jours suivants.

Et puis le vendredi, je vais au bureau en voiture. Je m’offre ce plaisir parce que je sais qu’il n’y aura pas de bouchon sur la route à midi (et parce que j’aime ma voiture aussi !). Du coup je peux partir de chez moi plus tard et arriver au bureau à la même heure qu’en semaine quand je prends les transports en commun. Et puis je peux écouter la musique à fond sur le trajet. Bref, j’allège ma journée le vendredi pour finir la semaine en douceur et glisser agréablement vers le week end (bien mérité).

Et puis sinon, côté travail à proprement parler, j’apprends plein de choses. Je me familiarise avec SAP et en allemand de surcroît ! Et puis je découvre le fonctionnement et l’ambiance d’un site de production (avec distribution de tracts de la CGT !), je porte une blouse (bien trop grande pour moi !) et des chaussures de sécurité quand je dois aller en réunion et qu’il faut passer par l’usine.

Autant vous dire que j’étais pas mal fatiguée ces derniers temps. Entre un nouveau rythme à prendre, de nouvelles choses à apprendre et à maîtriser, une nouvelle équipe à intégrer je n’avais qu’une hâte, retrouver mon meilleur ami, alias mon lit !

Mais petit à petit les choses se mettent en place. Et je commence même à ressortir en semaine ! Si, si ! Comme quoi tout est une histoire de volonté, de motivation et d’habitude aussi.