Les petits bonheurs # 83

Voilà encore une bien jolie semaine qui se termine. Voyez plutôt !

J’ai passé une très agréable soirée avec Alice, Aurélie, Jean, Katia, Lucie, Maman et Marc. J’ai vraiment une chouette famille.

J’ai vu des cigognes dans les champs.

J’ai raté mon arrêt de bus parce que j’étais en pleine discussion avec ma gentille voisine !

J’ai déjeuné à l’extérieur avec mes collègues. C’est rare qu’on prenne le temps d’aller au resto ensemble et c’est d’autant plus appréciable (et apprécié) quand ça arrive.

J’ai retrouvé mon meilleur classement. C’est mon amie Muriel qui me l’a annoncé et Stéphane, mon super coach a dit « les choses sont rentrées dans l’ordre » ! Mais oui, c’est ça !

Sophie, ma gentille collègue, m’a déposée à la gare.

J’ai passé une agréable soirée avec Christelle et une autre avec mon amie Virginie avec qui j’avais chatté sur Skype la veille.

Je me suis promenée en ville, après le boulot. J’en ai profité pour faire quelques jolies photos.

Les températures ont bien chuté en fin de semaine, l’occasion de porter des chaussures fermées ! Il a aussi un peu plu.

J’ai pris un cours de tennis, le premier depuis le 15 juillet. Il était temps ! J’ai croisé Chantal, Franck et Roland au club.

J’ai passé une journée paresseuse chez moi.

Rose, la fille de mes amis Céline et Frédéric est née à Amsterdam.

J’ai rédigé ce post ! Eh oui, partager Les petits bonheurs avec vous est un véritable plaisir chaque semaine renouvelé !

Je vous souhaite une bonne soirée, une bonne suite ou fin de vacances et vous dis à très bientôt.

Les petits bonheurs # 59

La fin du week end se profile (déjà). Il est temps de faire un petit récap’ de la semaine écoulée.

J’ai fait la connaissance de mes nouveaux collègues avec qui je vais passer un mois. Ils sont sympas et m’ont rapidement intégrée dans leur équipe et dans leurs pauses café. Je travaille désormais à un quart d’heure de chez moi en voiture et j’apprécie vraiment de ne pas avoir à me lever aux aurores et de ne pas prendre les transports en commun.

Farid m’a appelée. Il voulait avoir mes impressions suite à ma reprise du travail. J’ai passé une agréable soirée avec Nicolas qui m’a donné des conseils pour mes prochaines démarches professionnelles, conseils que j’ai d’ailleurs appliqués dès le lendemain lors d’un entretien d’embauche téléphonique (une première pour moi). Et puis on a bien discuté de choses et d’autres, on a bien mangé et bien bu aussi. J’ai dîné avec Maman qui avait fait du boudin. Miam !  Sylvie m’a envoyé une photo souvenir très émouvante.

J’ai fait des pauses de midi avec Charlotte Gainsbourg dans les oreilles. Son dernier album est absolument parfait.

J’ai apprécié le temps froid, sec et très ensoleillé. Voilà la météo que j’aime !

J’ai bu une bière avec Muriel après notre tennis hebdomadaire et j’ai croisé Donka avec qui on s’est promis de jouer ensemble prochainement. J’ai participé à mon premier tournoi de l’année… sans grand succès (défaite 63 62) mais j’ai rencontré Victoria qui est une collègue de Donka ! Et puis c’était agréable de jouer sur un court chauffé !

J’ai vu et caressé un beau chat tigré du quartier.

J’ai apprécié et profité de cette semaine. Elle a été synonyme d’amitié et de reprise du travail après un mois de « repos » à peine. Top !

Les petits bonheurs # 54

Voilà encore une semaine qui a filé à la vitesse de l’éclair. Et qui a été parsemée de jolis moments.

J’ai vu des boulistes. L’hiver ne freine pas les adeptes alsaciens de ce sport made in le Sud !

Une collègue a organisé un pot au bureau à l’occasion de son anniversaire. Elle avait mis les petits plats dans les grands. On s’est régalé et on a zappé la cantine ! Cette même collègue m’a déposée à la gare et c’était bien agréable de faire le trajet avec elle, dans sa voiture à sièges chauffants !

J’ai enfin remarqué que ma voisine-qui-travaille-chez-Kronenbourg a laissé un verre (à bière, of course) à mon attention, pour me remercier de m’occuper de Lilou. Et puis elle m’a rapporté un souvenir de son séjour en République Dominicaine.

Entre les averses de neige et de pluie et les bourrasque de vent un bel arc-en-ciel a illuminé le paysage. Féérique ! Et puis j’ai vu un écureuil.

J’ai envoyé une carte de voeux à Deedee et mon voisin-le-jeune-papa m’a souhaité une bonne année.

J’ai croisé mon voisin Manuel, juste en bas de chez moi, par hasard. Comme la semaine dernière. Et j’ai vu Manon dans le train.

J’ai répondu à 4 offres d’emploi et j’ai été contactée par 2 cabinets de recrutement.

J’ai bu du champagne, j’ai mangé de la galette et j’ai eu la fève !

Farid m’a appelée pour me souhaiter un bon dernier jour de travail.

J’ai été émue par la gentillesse de mes collègues au moment de les quitter. Il m’ont offert un super cadeau et m’ont dit plein de choses tellement touchantes.

J’ai rendu visite à Isabelle dans sa jolie boutique. Et je me suis offert quelques douceurs sucrées.

J’ai passé une très agréable soirée avec Muriel. On a discuté de tout et de rien, on a refait le monde. On a pas mal picolé aussi !

Finalement elle était pas mal cette semaine faite d’échanges et de gourmandise. Tout ce que j’aime !

La reprise du boulot et mon (nouveau) nouveau rythme de vie

En février je vous parlais de mon rythme de vie de chômeuse. Eh bien depuis plus d’un mois déjà, tout cela n’est plus d’actualité. Plus du tout !

Dans mon quotidien il n’est plus question de grasse mat’, de déjeuner avec les amis ou de séance ciné en plein après-midi…

Désormais mon réveil sonne quelques minutes avant 6 heures. Eh oui…! Et je file vers la gare où je saute dans le train peu après 7 heures. Un réveil aussi matinal implique une nouvelle organisation, forcément. Je me fais donc mon shampooing le soir, je prépare aussi ma tenue du lendemain avant de me coucher. Pour n’avoir rien d’autre à faire que le strict minimum le matin.

Au fur et à mesure des semaines j’ai affiné le timing et maintenant je suis bien calée. J’arriverais presque à prendre mon temps avant de quitter mon appartement ! Après un court trajet en train je saute dans un bus qui me mène jusqu’à quelques mètres de l’entreprise où je pointe vers 8 heures.

Je démarre donc le travail tôt, dans un service où l’instruction est d’arriver à 8:30 au plus tard. Mais ça me convient. Je suis du matin. Heureusement ! Mais là il me faut tout de même un petit café pour être opérationnelle. Et c’est parti pour une matinée classique au bureau, agrémentée d’une pause thé vers 10:30 pour tenir le coup jusqu’à midi, heure à laquelle je vais manger à la cantine avec les collègues. Alors oui, on mange tôt mais notre créneau est celui de midi et ça ne se discute pas. La cantine accueille quelque 800 personnes pour le déjeuner alors il faut un minimum d’organisation et de discipline !

Le boulot reprend vers 12:40 et se poursuit pour moi jusqu’à 17:00, heure à laquelle je pointe et j’attends le bus pour me diriger vers la gare et prendre un train et arriver chez moi peu avant 18:30. Le soir on peut quitter le bureau à partir de 15:30, l’essentiel étant d’avoir fait 35 heures dans la semaine.

Tout le monde s’organise pour les faire en 4 jours et demi ce qui offre la possibilité de démarrer le week end à midi le vendredi. J’adore ! Car oui, ajouter ne serait-ce qu’une 1/2 journée au week end ça change la vie. Ca permet de s’organiser pour des rendez-vous, pour faire les courses et ainsi éliminer les trucs pénibles dès le vendredi et de profiter à fond des 2 jours suivants.

Et puis le vendredi, je vais au bureau en voiture. Je m’offre ce plaisir parce que je sais qu’il n’y aura pas de bouchon sur la route à midi (et parce que j’aime ma voiture aussi !). Du coup je peux partir de chez moi plus tard et arriver au bureau à la même heure qu’en semaine quand je prends les transports en commun. Et puis je peux écouter la musique à fond sur le trajet. Bref, j’allège ma journée le vendredi pour finir la semaine en douceur et glisser agréablement vers le week end (bien mérité).

Et puis sinon, côté travail à proprement parler, j’apprends plein de choses. Je me familiarise avec SAP et en allemand de surcroît ! Et puis je découvre le fonctionnement et l’ambiance d’un site de production (avec distribution de tracts de la CGT !), je porte une blouse (bien trop grande pour moi !) et des chaussures de sécurité quand je dois aller en réunion et qu’il faut passer par l’usine.

Autant vous dire que j’étais pas mal fatiguée ces derniers temps. Entre un nouveau rythme à prendre, de nouvelles choses à apprendre et à maîtriser, une nouvelle équipe à intégrer je n’avais qu’une hâte, retrouver mon meilleur ami, alias mon lit !

Mais petit à petit les choses se mettent en place. Et je commence même à ressortir en semaine ! Si, si ! Comme quoi tout est une histoire de volonté, de motivation et d’habitude aussi.