Ma (petite) revue ciné de décembre

J’aime aller au cinéma au mois de décembre, j’aime me sentir comme dans un cocon, coupée de la frénésie qui règne dans les rues et les magasins.

168634.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

J’ai vu Les cowboys de Thomas Bidegain, un film qui a bénéficié d’une bonne critique dans les média. C’est l’histoire d’un père qui part à la recherche de sa fille. Mais Kelly n’a pas été enlevée, non, elle est partie de son plein gré et n’a pas envie qu’on la retrouve. Le père s’obstine toutefois, approche les réseaux de musulmans extrémistes qui pourraient avoir des informations sur l’endroit où se trouve sa fille. Il entraîne son fils dans ses recherches, un fils qui a envie de retrouver sa soeur, certes, mais pour savoir qu’elle va bien, rien de plus. Alors que le père, lui, veut ramener sa fille à la maison. Chose qu’il ne parviendra pas à faire, au prix de sa vie… L’histoire est intéressante mais je n’ai pas aimé ce film, je n’y suis jamais vraiment entrée, la faute à la réalisation et à la photo qui ne m’ont pas touchée. Dommage…

306714.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Et puis j’ai vu Back home de Joachim Trier. C’est l’histoire de la préparation d’une exposition consacrée à une photographe de renommée internationale décédée 3 ans plus tôt. A cette occasion, son mari et ses deux fils sont amenés à se réunir, faisant resurgir les fantômes du passé. Il est question ici de communication au sein d’une cellule familiale en crise, de passion pour son métier et de la difficulté pour cette photographe de revenir à la vie normale, une fois rentrée chez elle alors qu’elle a côtoyé l’horreur et la mort au travers de son activité professionnelle. Il est aussi question de travail sur soi, de questionnement sur qui on est, de quête de sens. J’ai adoré ce film à forte connotation psychologique. Et que dire du jeu d’Isabelle Huppert (pour moi la meilleure actrice française) qui est parfaite dans les rôles de mère, de femme et de fantôme. J’ai trouvé ce film très touchant et très riche de bout en bout. Un vrai coup de coeur ! Il m’a un peu rappelé L’épreuve que j’avais vu en mai et que j’avais également beaucoup aimé. Décidément l’univers de la photo est humainement très intéressant (mais ça c’est pas une découverte, juste une confirmation).

# 43 – Signalisation

4 L'ENFER

Je ne saurais dire si ce thème m’a plu ou pas, si cette photo l’illustre comme il faut ou pas.

En tout cas il m’a donné l’occasion de me plonger avec plaisir dans de vieilles photos (oui, je triche) et de tomber sur celle-ci qui a trouvé un certain écho en moi…

# 32 – Objet volant identifié ou non

DSCN3343

Voilà un thème qui m’a plus ou moins inspirée… Bien sûr j’aurais pu prendre la photo d’un avion, d’un planeur (il y en a plein dans le ciel en cette saison) ou d’un de ces sacs en plastique qui volent au moindre souffle alors qu’ils devraient être dans une poubelle… Mais j’ai trouvé ces idées terre-à-terre, faciles, tellement convenues.

Après un long moment de perplexité j’ai soudain pensé à cet objet qui prend la poussière sur une étagère, dans mon salon. Comme quoi les bibelots peuvent être utiles !

Je suppose que vous avez reconnu le taxi piloté par Bruce Willis alias Korben Dallas dans Le 5è élément qui est bel et bien un objet volant et non roulant !

Que pensez-vous de cette idée ? Idée lumineuse ou idée pourrie ?