# 8 – Reflet

La flemme (eh oui) et un problème de connexion à internet m’ont tenue éloignée du blog cette semaine. Je reviens en ce joli week end pour la publication de la photo de la semaine. C’est déjà ça !

Ce thème m’a obligée à me creuser la tête pour trouver une image satisfaisante et j’ai adoré ce mini défi.

Qu’en pensez-vous ?

Les petits bonheurs # 108

Me revoilà pour notre traditionnel rendez-vous dominical. Que j’aime ce moment où je partage avec vous les petits bonheurs qui ont fait la saveur de la semaine qui se termine.

J’ai enfin remarqué la beauté des fesses d’un jeune homme que je vois souvent dans le train. Mieux vaut tard que jamais !

J’ai déjeuné avec Maman.

Le rendez-vous (tant attendu) chez le notaire s’est bien passé. Le dossier a avancé, pour la première fois depuis… 12 ans. Si, si !

J’étais assise en face d’un jeune homme talentueux dans le train. Ses dessins étaient magnifiques.

J’ai eu un entretien en entreprise. Et ça s’est bien passé.

Je n’ai travaillé que 4 jours. Que ça fait du bien de s’éloigner du bureau, même pour un court moment.

J’ai découvert que mon joli voisin fait de la photo.

J’ai passé un agréable moment avec Muriel. On a bien discuté (comme d’hab) et on a suivi d’un oeil la Coupe Davis à la télé.

Séverine m’a envoyé un message qui m’a fait très plaisir et Farid m’a envoyé une photo de Setif sous la neige.

J’ai croisé Patricia et Catherine, mes gentilles voisines.

J’ai mangé le premier beignet de l’année.

Je me suis (quasiment) débarrassée de ma bronchite.

Et vous, avez-vous passé une belle semaine ?

# 42 – Reflet

Bon, eh bien, on ne change pas une technique qui gagne ! Oui, je l’avoue, j’ai ENCORE pioché dans ma photothèque pour illustrer ce thème.

Mais reconnaissez que j’aurais eu tort de m’en priver ! Je trouve cette photo plutôt originale et surtout poétique. Non ?

# 26 – Mécanique

Le moins qu’on puisse dire c’est que ce thème ne m’a pas inspirée…

J’ai bien pensé à soulever le capot de ma jolie voiture mais, je l’avoue, la flemme l’a emporté… D’ailleurs j’ai fait ma feignasse dans les grandes largeurs cette semaine, ici comme ailleurs.

Cette photo bof bof me donne toutefois l’occasion de me manifester ici depuis dimanche. Enfin !

Ma (petite) revue ciné de décembre

J’aime aller au cinéma au mois de décembre, j’aime me sentir comme dans un cocon, coupée de la frénésie qui règne dans les rues et les magasins.

168634.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

J’ai vu Les cowboys de Thomas Bidegain, un film qui a bénéficié d’une bonne critique dans les média. C’est l’histoire d’un père qui part à la recherche de sa fille. Mais Kelly n’a pas été enlevée, non, elle est partie de son plein gré et n’a pas envie qu’on la retrouve. Le père s’obstine toutefois, approche les réseaux de musulmans extrémistes qui pourraient avoir des informations sur l’endroit où se trouve sa fille. Il entraîne son fils dans ses recherches, un fils qui a envie de retrouver sa soeur, certes, mais pour savoir qu’elle va bien, rien de plus. Alors que le père, lui, veut ramener sa fille à la maison. Chose qu’il ne parviendra pas à faire, au prix de sa vie… L’histoire est intéressante mais je n’ai pas aimé ce film, je n’y suis jamais vraiment entrée, la faute à la réalisation et à la photo qui ne m’ont pas touchée. Dommage…

306714.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Et puis j’ai vu Back home de Joachim Trier. C’est l’histoire de la préparation d’une exposition consacrée à une photographe de renommée internationale décédée 3 ans plus tôt. A cette occasion, son mari et ses deux fils sont amenés à se réunir, faisant resurgir les fantômes du passé. Il est question ici de communication au sein d’une cellule familiale en crise, de passion pour son métier et de la difficulté pour cette photographe de revenir à la vie normale, une fois rentrée chez elle alors qu’elle a côtoyé l’horreur et la mort au travers de son activité professionnelle. Il est aussi question de travail sur soi, de questionnement sur qui on est, de quête de sens. J’ai adoré ce film à forte connotation psychologique. Et que dire du jeu d’Isabelle Huppert (pour moi la meilleure actrice française) qui est parfaite dans les rôles de mère, de femme et de fantôme. J’ai trouvé ce film très touchant et très riche de bout en bout. Un vrai coup de coeur ! Il m’a un peu rappelé L’épreuve que j’avais vu en mai et que j’avais également beaucoup aimé. Décidément l’univers de la photo est humainement très intéressant (mais ça c’est pas une découverte, juste une confirmation).