Les petits bonheurs # 55

Le dimanche soir c’est le moment de se retourner sur les 7 derniers jours et d’être reconnaissant pour les bons moments passés, au quotidien.

J’ai pris un cours de tennis en semaine et j’ai joué avec Muriel, enfin. On n’avait plus joué ensemble depuis le mois de… novembre. Ca n’a pas été notre meilleure partie mais on était contente de se retrouver sur un court et c’est l’essentiel. Et pour me motiver pour mes prochains entraînements je me suis inscrite à un tournoi qui aura lieu en février.

Ma mission d’intérim étant terminée, j’ai rencontré mon consultant pour faire un débrief de ma dernière expérience professionnelle et pour envisager l’avenir. J’ai aussi déposé mon CV dans 3 agences.

Deedee m’a envoyé un mail. Ca signifie (sûrement) qu’elle a eu ma carte de voeux.

Le soleil a brillé, si si ! Et il a plu aussi. Beaucoup. J’ai profité de l’occasion pour porter mes jolies bottes !

Je me suis reposée. Grasses matinées (bon, ok, jusqu’à 7:30, mais quand même !) et siestes ont été au programme.

Maman m’a invitée au resto à l’occasion de mon anniversaire. Et puis j’ai passé une super soirée avec Farid, JP, Katia , Mélanie, Olivier et Virginie. J’ai eu plein de sms, de messages sur WhatsApp et Facebook, un coup de fil aussi. Merci les amis ! Et le lendemain j’ai rendu une visite à Isabelle dans sa jolie boutique pour lui souhaiter un joyeux anniversaire. Isabelle a un jour de moins que moi et je crois que ça nous rapproche. En tout cas ça nous donne toujours une occasion de nous voir. Et ça c’est chouette.

J’ai découvert la galerie d’art dont l’exposant m’avait très bien accueillie sur son stand à St-art.

J’ai mangé de délicieux marrons glacés. J’ai déjeuné chez Maman.

Je n’ai pas porté de montre mais j’ai mis mon beau rouge à lèvres YSL.

La preuve a été faite que le punk n’est pas mort. J’ai croisé un jeune homme fan des Sex Pistols, arborant une crête verte et des rangers. J’adore !

Mélanie m’a fait un agréable et efficace soin du visage. Ce moment de détente est toujours une belle parenthèse dans le quotidien.

Bonne fin de journée à tous !

Les petits bonheurs # 26

Les semaines défilent et nous voilà déjà en juillet ! Le temps passe tellement vite qu’il m’est de plus en plus évident qu’il faut profiter de chaque instant. Carpe diem quoi !

Cette semaine

  • j’ai découvert qu’il y a un figuier dans mon quartier. Il était temps !
  • Farid m’a appelée.
  • je me suis fait un masque hydratant. J’avais pas mal passé mon tour ces derniers temps…
  • j’ai fait des courses au magasin bio tout près du bureau. C’est pratique !
  • j’ai fait remplacer le pare-brise de New Yeah Baby et une fois encore j’ai été très satisfaite du service client de BMW en Allemagne.
  • j’ai vu un arc-en-ciel.
  • j’ai passé une agréable soirée avec mes amis néo-canadiens. M’enfin, plus si néo que ça… ils ont quitté la France il y a plus de 10 ans !
  • j’ai pas mal lu dans le train.
  • j’ai testé un nouvel horaire de bus et de train pour rentrer chez moi après le travail. Ca m’a fait gagner 25 minutes. Pas mal !
  • Christelle m’a envoyé un très gentil mail.
  • j’ai flâné au marché.
  • j’ai croisé Gaenor et on a bien discuté, en ex-voisines.
  • Mélanie m’a fait un agréable soin du visage.
  • Coach m’a appelée.
  • j’ai mis mon joli rouge à lèvres Rose vanity.
  • je me suis promenée sous la pluie.
  • j’ai passé une agréable soirée avec Jean, Katia et Maman.
  • j’ai assisté à un super match du tournoi organisé par mon club.

J’ai apprécié ces derniers jours, des jours simples, certes, mais remplis de l’essentiel.

La citation de la semaine # 32

recite-gjzde

C’est exactement comme ça que je conçois mes relations, que ce soit dans le monde professionnel ou dans ma vie privée.

Il faut faire preuve de savoir-vivre, de bonne éducation, certes, mais on ne peut pas fréquenter tout le monde. Parce qu’on n’a pas d’atomes crochus avec tout le monde.

Comme dit Muriel, les gens qui ont des tas d’amis ont un problème avec eux-mêmes, ne savent pas qui ils sont réellement. Et il s’avère bien souvent que ceux qu’il croient être leurs amis n’en sont pas vraiment.

Ces gens-là ont besoin du troupeau pour se sentir bien, de faire comme tout le monde, acceptent en général toutes les invitations de peur de se retrouver face à eux-mêmes (ou en petit comité, un contexte qui les obligerait à se dévoiler, à être profondément sincères et exposés). En gros ils préfèrent être avec plein de gens au risque de se perdre plutôt que de partager quelques relations seulement, mais profondes et de qualité celles-ci.

Bref, tout ça pour dire que l’intimité est quelque chose de précieux, à commencer par l’intimité avec soi-même, ou la connaissance de soi si vous préférez. Se connaitre soi-même est le meilleur moyen de se respecter et d’éviter les compromissions, non ? Et ça aide à savoir qui sont nos vrais amis aussi.

Personnellement je n’offre mon intimité qu’à très peu de gens mais toujours avec honnêteté et générosité.