Mes bonnes adresses à Montpellier

Vous le savez, j’ai passé quelques jours à Montpellier fin décembre. Et comme à chaque découverte d’une ville, je suis rentrée avec quelques bonnes adresses dans ma besace, des adresses que je partage avec vous, enfin. Mais mieux vaut tard que jamais, non ?

Pour un shopping gourmand je vous recommande Le Panier d’Aimé (6 rue du Plan du Palais), une épicerie fine qui propose une large offre de produits d’Occitanie dans un cadre chic et accueillant. Cette adresse est idéale si vous cherchez des huiles, des miels, des biscuits, des confitures, etc tous bien présentés et plus alléchants les uns que les autres. On peut également trouver quelques livres sur la région.

Si vous aimez les endroits atypiques et néanmoins chaleureux et reposants je vous conseille une halte à L’Heure Bleue (1 rue de la Carbonnerie), un salon de thé organisé en petits boudoirs charmants qui sert de délicieux thés, cafés et gâteaux. On savoure ces douceurs au milieu de meubles et d’objets chinés qui sont à vendre. L’endroit est aussi un dépôt-vente de vêtements et d’accessoires de marque. J’adore !

Pour un shopping déco original allez découvrir l’univers mêlant histoire, rock et mysticisme de La Ligne 29 (29 rue de l’Auguillerie) qui propose des créations hautes en couleurs. Vous trouverez ici des coussins, des plateaux de service, des parapluies, des trousses, des tentures et des rideaux aux accents délicieusement baroques.

Pour un repas dans un cadre moderne et cosy je vous conseille L’Insensé (39 boulevard Bonne Nouvelle), le restaurant accolé au musée Fabre qui offre un cadre feutré et des saveurs méditerranéennes. Le restaurant dispose d’une terrasse qui doit être bien agréable quand les températures sont clémentes (pas en décembre, donc…)

J’ai aussi découvert une super librairie, Le grain des mots (13 boulevard du Jeu de Paume) où l’accueil et le conseil sont parfaits et où on peut passer un temps infini à feuilleter des livres, hésiter entre tous les genres imaginables. La librairie organise des rencontres avec les auteurs et ça, à mon avis, c’est le meilleur gage de qualité.

Et puis je vous encourage à aller à La Nef (41 rue de l’Université) qui regroupent des pièces uniques et des petites séries réalisées par des professionnels de métiers dont l’atelier est situé en France. La boutique se situe au sein de la Chapelle de la Visitation rendant cet endroit parfaitement atypique et où les visiteurs parlent spontanément à voix basse !

Voilà, y a plus qu’à attendre la fin du confinement pour pouvoir profiter à nouveau de ces belles adresses ! On y croit !

Je veux une cape !

DSCN2464

L’hiver dernier je m’étais mis en tête d’acheter une cape. Oui, mais l’année dernière la cape n’était pas en vogue. Un an plus tard je n’ai pas lâché l’affaire et me voici à nouveau en quête de LA cape de mes rêves… celle qui donne une allure folle, oui, rien que ça !

En début de saison j’étais optimiste, des capes j’en ai vues, dans les magazines, sur des blogs et même dans les boutiques, si, si ! C’est donc le cœur léger et confiante que j’ai entamé mon vrai tour de repérage.

Eh bien j’ai vite déchanté… mais je n’ai toutefois pas dit mon dernier mot. J’ai déchanté parce que les capes proposées en magasin ne me plaisent pas vraiment. Ben oui, entre la cape noire toute bête et la cape noire tout bête, mon coeur balance… Je cherche un modèle simple, certes, mais pas basique non plus… Comment ça je suis compliquée ?!

Pour être tout à fait honnête j’ai vu deux très beaux modèles, super chouettes mais super… chers aussi. C’est-à-dire que je n’avais pas prévu de mettre plus de 300 € dans une cape moi… ! Alors je vais peut-être devoir réviser ma stratégie… et consulter mon compte en banque avant ma prochaine séance shopping chez Comptoir des Cotonniers ou Liu Jo.

Affaire à suivre…