Rouge ? Oui, rouge !

dscn4193

Voici le manteau de mon automne-hiver. A première vue il n’est pas très particulier et pourtant… il est spécial. Il est rouge !

Je ne suis pas fan de cette couleur, d’ordinaire. Mais là, je ne sais pas, j’ai craqué pour ces carreaux rouges « adoucis » par des touches roses et blanches qui apportent de la délicatesse à ce vêtement.

Ce manteau met de la lumière dans la grisaille de l’automne et les jours ensoleillés il relève particulièrement la blondeur de mes cheveux. Bref, ce rouge-là me va et, surtout, me plait. Une fois n’est pas coutume !

YSL pour mes beaux yeux et… sur mes lèvres

dscn4096

J’ai encore craqué ! C’était l’autre soir, après une journée à émotions et au tout début de ma petite semaine de vacances. Il fallait bien que je me fasse plaisir !

J’étais partie dans l’intention d’acheter un mascara, le même que celui que j’utilise depuis quelques mois maintenant et qui me convient parfaitement. Mais c’était compter sans la force de persuasion (et le joli sourire) d’Ichrah ! Elle a réussi à me convaincre d’essayer le mascara Shocking en me promettant un volume doublé par rapport au mascara volume effet faux cils qui fait pourtant déjà bien la blague.

Et puis comme à chaque fois que je me risque chez YSL j’en reviens plus chargée que prévu… ! Cette fois pas de soin dans mon panier, non, mais un joli rouge à lèvres, Rose Stiletto de son petit nom.

Il est issu de la gamme Rouge Pur Couture et j’adore son packaging, très classe. Le produit en lui-même est top aussi : bonne tenue, confort même plusieurs heures après application, effet satiné (brillant mais pas trop, donc) et parfum (oui, oui, c’est important !) agréable. La couleur que m’a conseillée Ichrah me plait beaucoup et je suis bien contente d’avoir été orientée dans mon choix parmi les… 38 teintes, rien que ça !

Et voilà donc comment, une fois encore YSL et Ichrah ont (doublement) frappé !

Ivoire rosé pour mon teint

dscn4094

Choisir un fond de teint, voilà quelque chose que je trouve bien difficile à faire… Quelque chose que j’ai été obligée de faire en constatant que Monoprix ne vendait plus l’Eau de Teint de L’Oréal à laquelle je m’étais habituée et qui me convenait depuis plusieurs années.

Je suis finalement restée fidèle à L’Oréal et j’ai opté pour Accord Parfait Fluide dont la promesse est de s’accorder à la couleur et à la texture de la peau. Pour la couleur, pas de problème, la plus claire est en général celle qui me convient et ça se confirme avec ce produit. Pour la texture je dois dire que je n’étais pas d’emblée emballée par ce fluide un peu épais…

Mais après quelques jours d’utilisation je me suis faite à cette matière qui s’avère assez facile à appliquer. Le flacon-pompe permet de prélever la juste quantité de fluide qui « s’étire » bien et qui permet de se maquiller à l’économie. C’est un bon point !

En ce qui concerne le résultat je crois que je le préfère à celui de l’Eau de Teint (quand on dit qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !). Le maquillage ne bouge quasiment pas au cours de la journée, évitant les satanés rougeurs qu’on a souvent en fin d’après-midi. Je ne ressens pas non plus d’inconfort ou de déshydratation et finies les démarcations. Bref, je suis ra-vie !

# 44 – Les fleurs sauvages

41

OK, c’est vrai, ces fleurs n’ont rien de sauvage… a priori ! Mais laissez-moi vous exposer ma vision des choses et vous admettrez que ce n’est qu’une question de point de vue. Ou comment retourner la situation à mon avantage ? Vous croyez ? Je fais preuve de mauvaise foi ? Moi ? C’est bien mal me connaître !

Avouez tout de même que ces notes colorées font preuve de caractère et d’indépendance d’esprit dans la grisaille ambiante en ce début novembre ! Mais si, souvenez-vous je vous ai parlé des brumes automnales tout récemment… vous suivez ou bien ?! Alors oui, pour moi ces beautés sont sauvages, elles vont à l’encontre de la domination du gris qui se veut de plus en plus conquérant depuis quelques jours mais qui n’aura pas la peau (ou les pétales, plus précisément) de la couleur.

Et voilà, CQFD !

PS : si je veux être tout à fait honnête avec vous j’avais tout simplement la flemme d’aller à la campagne et d’y prendre une photo de fleurs vraiment sauvages, celles qui poussent dans les prés…!

# 30 – Frais

DSCN3304

J’ai piteusement passé mon tour la semaine dernière mais avouez que le thème « Dur » n’avait rien d’excitant… J’ai été bien plus inspirée par le thème « Frais », parfaitement dans l’air du temps.

En cette saison chaude, chaude, chaude le mot « frais » a plus que résonné en moi. Il évoque les boissons fraîches et plus précisément le roi de mes apéros estivaux, le pastis ! J’adore son goût anisé, sa jolie couleur douce et évocatrice du sud, de Marseille (une ville où j’ai envie d’aller depuis des mois).

Défi relevé ou pas ? Donnez-moi votre avis !

Un moment si doux

DSCN1633

J’ai profité de mon escapade parisienne du 29 janvier pour aller à l’expo photo Un moment si doux organisée au Grand Palais. Il s’agit d’une collection de photos de Raymond Depardon qui couvre la carrière de l’artiste, de ses début à aujourd’hui.

Les images présentées sont une ode à la couleur et à l’ailleurs. Paysages, villes, cafés, intérieurs, portraits mènent le visiteur de la Franche-Comté à Glasgow (ci-dessus, j’adore cette image), en passant par l’Amérique du Sud, les Etats-Unis ou encore le Liban. Le photographe propose ici un récit autobiographique dans lequel je me suis plongée avec grand plaisir.

Les photos de cette exposition montrent des lieux sans événement mais qui expriment la vie. D’après Raymond Depardon il s’agit de photos que tout le monde pourrait faire et que personne ne fait. J’adore cette approche artistique du quotidien, à la fois simple et profonde. Le photographe a également dit que la couleur est la métaphore de la curiosité et c’est vrai qu’on ressent l’envie de Raymond Depardon d’aller vers les autres, d’entrer dans leur intimité avec pudeur et affection.

Pour la petite hisoire, Un moment si doux est le nom que Raymond Depardon avait étiqueté sur une boîte qui contenait des photos couleur prises en Bolivie, en Argentine et en Équateur.

L’exposition se tient jusqu’au 10 février alors dépêchez-vous si vous souhaitez faire un joli voyage au pays de la couleur et de la lumière.