Tout nu, tout beau !

Non, je ne parle pas de M. ! Quoi que… !

Non, sérieusement, je parle du grand sapin qui a (déjà…) débarqué au coeur de la ville. Il est encore tout nu, tel que peu de touristes le verront.

J’ai beau ne pas vraiment aimer la période qui s’annonce, je me sens toujours comme une privilégiée quand je vois l’arbre qui illuminera la place Kléber avant qu’il ne revête ses habits de fête.