J’ai fait des cupcakes avec un pro

DSCN1860

Je ne suis pas un cordon bleu, loin de là. Mais j’aime préparer des desserts, pour le plaisir du partage et aussi parce que je suis très gourmande ! Je trouve que la pâtisserie est ludique et concocter des délices sucrés me rappelle de doux moments passés dans la cuisine avec ma maman, il y a bien longtemps. Que de jolis souvenirs…

Alors oui, la pâtisserie c’est ludique certes, mais c’est aussi un métier. Et quoi de plus épatant que de participer à un cours proposé par un professionnel, Thierry Mulhaupt en l’occurrence ? Pour ma première fois j’ai choisi l’atelier « Les cupcakes comme chez François Payard » et j’ai adoré cette expérience.

Les cours se déroulent dans le labo de la pâtisserie, en présence du maître des lieux, de Laurent, son chef de production et de Valentin, un apprenti BTM. L’accueil se fait avec la distribution par Monsieur Mulhaupt himself d’un tablier et d’un dossier contenant notamment 2 recettes.

Et puis le cours est lancé. Et là, les « stagiaires » sont en admiration devant la dextérité, la maîtrise et la simplicité de ce grand professionnel qui sait se mettre au niveau de la pâtissière en herbe lambda et qui répond à toutes ses interrogations. Le pâtissier a réalisé les préparations (pâtes, ganache, crèmes au beurre) tout en expliquant ses gestes, en décrivant les ingrédients et les outils utilisés (j’ai adoré le nom de certains ustensiles comme un cul-de-poule ou une maryse). Une fois les pâtes prêtes c’est aux inscrites d’en garnir des caissettes à cupcakes, à la poche à douille. C’était la première fois que j’utilisais cet outil et je me suis fait repérer direct…!

Puis est venu le moment de la mise au four et… du goûter ! Oui, une pause gourmande est prévue lors des cours et ce jour-là on a eu la chance de déguster de délicieux mini financiers aux framboises accompagnés d’un thé au jasmin. Miam !

Après cet intermède gourmand c’était à nouveau à nous de jouer pour la décoration de nos réalisations. Et là c’était le bonheur. On a pû profiter d’une large palette de décors et laisser libre cours à notre imagination et à notre créativité. J’ai opté pour des cupcakes plutôt sobres, chacun décoré assez simplement mais avec classe. Comment ça j’me la pète ?!

Voilà comment j’ai passé 3 heures avec un grand pâtissier, 3 heures qui ont filé à toute allure et qui m’ont donné envie de m’inscrire à un autre atelier car vraiment Thierry Mulhaupt sait y faire pour partager sa passion pour le chocolat, les gâteaux et la pâtisserie en général. J’ai beaucoup apprécié sa disponibilité et sa simplicité qui sont à mon sens la marque des grands. Je suis admirative devant tant de talent et de modestie.

Maintenant il ne me reste plus qu’à m’acheter une poche à douille et à appliquer les conseils du pro dans ma toute petite cuisine !