# 35 – Pont

Voilà un thème qui m’a fait voyager… dans un vieil album photo qui date de l’époque où c’est un labo qui s’occupait du développement de nos souvenirs de vacances.

Quoi de mieux que le Golden Gate Bridge pour illustrer ce thème, non ?

En tout cas ce pont fait partie des monuments universellement connus et c’est avec une certaine nostalgie que je repense à la balade que j’ai faite, là-bas, sous le ciel bleu de la Californie. Et que c’était beau !

Les petits bonheurs # 137

Eh bien, on peut dire que cette semaine a été jolie, voire très jolie.

J’ai décidé de faire un rééquilibrage alimentaire et je m’y suis tenue. Il faut que je reprenne de bonnes habitudes et je crois que cette fois je suis sur la bonne voie.

Je me suis coupé et limé les ongles en attendant le train. Et j’ai peaufiné ma manucure sur le trajet. Ou comment gagner du temps !

J’ai mangé de la tarte et du clafoutis aux mirabelles. J’ai aussi craqué pour un makrout et un baklawa. Et une croix à la cannelle. Un pur délice.

Il y avait un parfum d’automne l’autre matin. J’adore les changements de saison et la fin de l’été est un moment que j’attends toujours avec plaisir.

Un charmant jeune homme m’a dit bonjour dans le train.

Florence a apporté du brownie au bureau.

J’ai testé la technique des New-Yorkaises, baskets sur le chemin du bureau et talons au bureau.

J’ai privilégié le train.

J’ai pris un café en ville avec Muriel que j’ai retrouvée au club quelques heures plus tard pour assister aux finales du tournoi des jeunes. Et y avait du niveau.

J’ai bu un sirop de citron et un sirop de fraise. Ca faisait des années que je n’avais pas fait un tel retour en enfance grâce à de simples boissons.

J’ai vu un écureuil.

J’ai passé une super journée avec mes amis, dans le jardin chez ma mère. On a bien mangé, bien bu, bien discuté et on a joué au Mölkky. Merci à Augustin, Céline, Christelle, Emily, Farid, Kevin, Louise, Mélanie, Nicolas, Olivier, Viviane et Maman d’avoir fait de cette journée un moment parfait, en toute simplicité, en toute amitié. Et merci aussi à Pierre-Alexandre pour la mise en place des tables.

J’aime ces semaines un peu hors du temps, faites de plaisirs variés, simples et remplies de sourires.

Madeleines au chèvre et à l’avocat

Aujourd’hui je vous propose une recette salée. Une fois n’est pas coutume. Et parce que j’adore l’avocat et parce qu’on ne peut pas se nourrir que de desserts… !

Pour 16 madeleines il faut : 2 oeufs, 80 g de farine, 1/2 sachet de levure chimique, 5 cuillères à soupe d’huile de tournesol, 15 g de gruyère râpé, 80 g de crottin de Chavignol frais, 1/2 avocat, sel, poivre.

La marche à suivre :

– préchauffer le four à 270° (thermostat 9).

– casser les oeufs en séparant les blancs des jaunes.

– dans un saladier, mélanger la farine et la levure avec les jaunes d’oeufs à l’aide d’une cuillère en bois.

– fouetter légèrement les blancs d’oeufs avec une fourchette, sans les monter puis les incorporer à l’ensemble.

– verser l’huile et mélanger vivement à l’aide d’un fouet.

– ajouter le gruyère puis mélanger.

– saler et poivrer.

– ajouter le crottin de Chavignol et la chair de l’avocat écrasés avec une fourchette et mélanger.

– verser une cuillère à soupe de pâte dans chaque alvéole du moule à madeleines préalablement beurré et fariné si nécessaire.

– mettre les madeleines au milieu du four à 270° pendant 4 minutes puis baisser la température à 210° (thermostat 7) et laisser cuire pendant encore 6 minutes.

– démouler aussitôt.

Et voilà, y a plus qu’à se régaler !

Les petits bonheurs # 136

Le dimanche soir c’est le moment est venu de se retourner sur la semaine écoulée.

Mylène m’a offert ces tablettes de chocolat pour me remercier d’avoir pris soin d’Ayumi le week end dernier.

J’ai vu Farid de loin, sur un quai de la gare. Il était beau dans sa veste bleu-blanc-rouge !

J’ai joué avec Lauriane et c’était une chouette première. J’ai croisé Corinna et Stéphanie au club.

J’ai pris un petit-déjeuner en ville avec Muriel. Et j’ai aussi passé un bel après-midi avec elle.

J’ai croisé Marc Keller, le président du Racing Club de Strasbourg.

J’ai profité du 15 août pour me lever tôt (oui, oui !) et traîner chez moi. J’adore ces moments paresseux, un peu hors du temps.

J’ai passé une agréable soirée à la campagne, entre apéro, dîner et discussions sur la terrasse.

Je me suis promenée sous la pluie.

J’ai souri quand la caissière m’a indiqué le montant de mes courses : 16,64 € !

J’ai mangé de la tarte aux myrtilles. Il était temps de savourer cet emblème gustatif de l’été.

Voilà, c’est tout pour cette fois. Bonne fin de week end !

# 33 – Au sol

Contre toute attente, ce thème m’a inspirée.

La photo que j’ai prise pour l’illustrer a été prise dans mon quartier, tout près du tribunal.

J’aime beaucoup la nouvelle configuration des abords du palais de justice ; elle mêle histoire, skateurs, nature et calme, pour le bonheur des passants.

Ou comment la ville s’embellit et remet du sens dans ses rues. J’adore l’idée !

Les petits bonheurs # 135

Voilà une semaine qui a filé, malgré la torpeur du mois d’août.

J’ai été contactée suite à ma candidature de la semaine dernière.

Mylène, une collègue avec qui je discute pas mal, m’a confié qu’elle avait un entretien d’embauche dans la semaine. Bref, on cherche toutes les 2 à se barrer…!

J’ai bu un verre avec Farid et j’ai passé une agréable soirée avec Katia qui avait la pêche à son retour d’Espagne.

J’ai croisé Mohamed que je n’avais pas vu depuis trèèèèès longtemps. On a échangé quelques mots et on s’est promis de passer un moment ensemble prochainement. Et puis j’ai vu ma voisine de loin. Et j’ai un peu discuté avec Laurent au club.

Je suis allée chez le coiffeur. Il me tardait de redonner de la tenue à ma coupe qui n’avait pas eu affaire aux mains expertes de Ségolène depuis le mois de… mars. Il était plus que temps !

Je me suis occupé d’Ayumi en l’absence de Mylène. Le courant est bien passé avec cette femelle maine coon. Après Lilou c’est donc le deuxième chat qui m’est confié en l’absence de leur maîtresse. J’aime les chats depuis toujours et j’apprécie la confiance qu’on me fait pour m’occuper de ces boules de poils.

J’ai pris un cours de tennis et ça m’a donné l’occasion de tester les nouveaux terrains qui sont tout beaux tout modernes.

J’ai passé un week end globalement paresseux. Et que ça fait du bien !