La citation de la semaine # 97

Monsieur Magritte avait raison mais depuis que j’ai découvert la méditation je sais qu’il y a des moyens de contrer cette confusion et d’avoir l’esprit clair et apaisé tout en restant parfaitement conscient, voire plus conscient.

Je remercie tous ceux qui m’ont dirigée vers cette pratique qui, décidément, est un pur bonheur.

La citation de la semaine # 65

Ouvrons nos esprits, soyons intelligents et bienveillants et tout se passera bien.

J’applique ces principes du mieux possible depuis quelques temps et ça fonctionne !

La vie est tellement plus belle quand on se défait de ses aigreurs et qu’on se concentre sur le bonheur au quotidien, jusque dans les gestes les plus anodins mais au final tellement importants.

La citation de la semaine # 46

recite-5tnxrp

Mettre un peu de folie dans son quotidien, c’est indispensable. Et ça peut se traduire de plein de manières. Chacun a sa façon de mettre du peps dans sa vie, de se sentir bien.

Pour moi c’est trotter en Doc dorées, dire mon amour, découvrir une nouvelle activité « éloignée » de moi (le yoga dernièrement) ou un nouvel artiste, proposer un moment de partage à quelqu’un qui m’est cher de manière inattendue ou dans des circonstances particulières (non, n’insistez pas, je n’en dirai pas plus !), etc…

En fait, l’existence s’illumine quand on ose, tout simplement. Oser être soi-même, oser être qui on est vraiment, je crois bien que c’est ça le bonheur.

La citation de la semaine # 27

recite-1r0h06i

Je n’ai pas vraiment le coeur à épiloguer aujourd’hui…

Mais je tiens tout de même à publier cette citation pleine de sagesse et d’espoir. Parce qu’il faut garder la positive attitude. Toujours.

Je sais bien que des jours meilleurs vont arriver, je sais aussi que je dois y mettre du mien car son propre bonheur dépend (souvent) de soi-même.

La citation de la semaine # 18

recite-pg3uuh

Prendre la vie du bon côté, m’offrir du bon temps, entre plusieurs options choisir la plus douce ou la plus pratique, voilà comment je fonctionne depuis quelques mois et ça me réussit plutôt bien. Je vais donc m’obstiner dans cette voie !

C’est suite à des discussions avec l’homme que j’aime que cette disposition d’esprit s’est imposée à moi. Pour mon plus grand bonheur. Je profite de cette occasion pour le remercier de m’avoir ouvert les yeux (et pour lui rappeler combien il m’est cher).

Et puis la disparition rapide de mon père m’a confortée dans l’idée que la vie est trop courte et qu’elle peut s’arrêter trop rapidement pour se la pourrir, pour ne se contenter que de la sous-marque alors qu’on peut s’offrir la marque de luxe. C’est une image hein ! Je ne suis pas que matérialiste !

Sur ces bonnes paroles je vous souhaite un bon week end. Et surtout, surtout, profitez-en pour vous faire du bien et pour faire ce dont vous avez vraiment envie.

La citation de la semaine # 14

recite-s2l1qa

On pourrait penser que le bonheur est quelque chose de grand et on voudrait qu’il soit permanent.

Mais les circonstances de la vie, les expériences plus ou moins agréables ne manquent pas de nous ramener sur terre et nous apprennent que le bonheur est fugace et qu’il doit être savouré là, maintenant, dès qu’il se présente à nous.

Personnellement, et malgré le deuil et la frustration actuelle, je parviens à voir et à apprécier les petits riens qui font que la vie est belle. Quand même.

Je me félicite d’avoir pris la bonne résolution de noter chaque jour mes 3 bonheurs quotidiens. Cette habitude me permet de garder le cap du mieux possible et de me rendre compte que la vie sait être douce si on veut bien lui reconnaître cette qualité.

Au rang de mes récents plaisirs il y a eu : une journée pyjama (oui, oui !), une pause café accompagnée par quelqu’un avec qui je n’avais jamais fait de break, pleurer au téléphone avec un ami, être en osmose avec lui, manger des saucisses (gourmande un jour, gourmande toujours !), rire le 1er avril (si, si), envoyer un courrier à quelqu’un que j’aime beaucoup et à qui je n’écris jamais, affronter une grosse averse, comme en février (je me comprends), acheter 1 kilo de chocolat (rien que ça !), boire du champagne, voir les petites fesses de l’homme que j’aime, de loin, certes, mais les voir et me faire du bien aux yeux, etc…

C’est pas mal pour une période triste, non ?