Les petits bonheurs # 26

Les semaines défilent et nous voilà déjà en juillet ! Le temps passe tellement vite qu’il m’est de plus en plus évident qu’il faut profiter de chaque instant. Carpe diem quoi !

Cette semaine

  • j’ai découvert qu’il y a un figuier dans mon quartier. Il était temps !
  • Farid m’a appelée.
  • je me suis fait un masque hydratant. J’avais pas mal passé mon tour ces derniers temps…
  • j’ai fait des courses au magasin bio tout près du bureau. C’est pratique !
  • j’ai fait remplacer le pare-brise de New Yeah Baby et une fois encore j’ai été très satisfaite du service client de BMW en Allemagne.
  • j’ai vu un arc-en-ciel.
  • j’ai passé une agréable soirée avec mes amis néo-canadiens. M’enfin, plus si néo que ça… ils ont quitté la France il y a plus de 10 ans !
  • j’ai pas mal lu dans le train.
  • j’ai testé un nouvel horaire de bus et de train pour rentrer chez moi après le travail. Ca m’a fait gagner 25 minutes. Pas mal !
  • Christelle m’a envoyé un très gentil mail.
  • j’ai flâné au marché.
  • j’ai croisé Gaenor et on a bien discuté, en ex-voisines.
  • Mélanie m’a fait un agréable soin du visage.
  • Coach m’a appelée.
  • j’ai mis mon joli rouge à lèvres Rose vanity.
  • je me suis promenée sous la pluie.
  • j’ai passé une agréable soirée avec Jean, Katia et Maman.
  • j’ai assisté à un super match du tournoi organisé par mon club.

J’ai apprécié ces derniers jours, des jours simples, certes, mais remplis de l’essentiel.

Un savoureux début d’automne

dscn4091

L’automne a démarré de manière gourmande pour moi. Et en Allemagne en plus !

Quand j’ai dit à mon pote Alex que j’allais à Baden-Baden il m’a immédiatement conseillé un restaurant, un restaurant gastronomique qui plus est. Entre gourmands on se comprend ! Et c’est ainsi que j’ai eu le plaisir de découvrir Le Jardin de France (Lichtentaler Str 13).

Après une bière en apéro (on est en Allemagne, oui ou non ?!) j’ai opté pour le carré de chevreuil, une viande de saison, tendre et pleine de goût, accompagnée de délicieux knepfle (pâtes alsaciennes) servis à part, dans une mignonne casserole. Ce plat allie les saveurs salées de la viande et des girolles aux saveurs sucrées des airelles (les Allemands adorent les airelles) et de la poire. En dessert j’ai choisi la tarte tatin servie avec de la crème fouettée et un sorbet banane – gingembre. Miam !

Les portions sont généreuses et le repas est agrémenté d’un amuse-bouche salé mais aussi d’un pré-dessert sucré, quelque chose que je ne connaissais pas. Autant vous dire que je n’ai pas eu faim avant le déjeuner du lendemain !

Le chef est français (et alsacien aussi). Il privilégie les produits de notre beau pays et le style de son restaurant et de sa cuisine est résolument français. Les fruits et légumes de saison qu’on retrouve dans ses plats proviennent de jardins et vergers alsaciens, il utilise du sel de Guérande et propose bien sûr des vins français.

De quoi éduquer nos voisins aux douces saveurs françaises !

# 15 – Folklore

55

Je reviens de Hambourg et ce thème m’a rappelé un de mes précédents séjours en Allemagne, à Munich précisément.

Alors oui, je triche un peu puisque j’ai pioché dans mes archives mais je ne vois rien de plus évocateur que ce magnifique dirndl pour illustrer ce thème.

Direction Hambourg

DSCN2880

D’aucuns n’envisagent que le sud ou les destinations lointaines pour leurs vacances. Je ne suis pas de ceux-là ! Moi je suis plutôt attirée par le nord et l’est européen et je n’ai que faire des plages de sable fin et du ciel bleu assuré.

Après Munich en 2012, Berlin en 2013 et Offenbourg où j’ai passé une toute petite journée en 2014 je poursuis ma découverte de l’Allemagne. Cette fois j’ai jeté mon dévolu sur Hambourg, la 2è ville du pays.

Je m’envole ce jour avec GermanWings et tout va bien se passer, c’est sûr.

Une fois n’est pas coutume

DSCN2613

J’ai beau habiter tout près de l’Allemagne je n’ai pas du tout l’habitude d’y aller pour une escapade d’un jour.

J’ai comblé cette lacune hier, journée que j’ai passée à Offenbourg, une ville de 60 000 habitants située à 35 kilomètres de Strasbourg.

J’ai été frappée par le nombres d’églises que compte le centre de cette ville du Bade-Wurtemberg.