Les petits bonheurs # 249

Eh bien, le moins qu’on puisse dire c’est que cette semaine a filé à la vitesse de l’éclair.

J’ai souri en entendant un de mes collègues dire qu’il était un guerrier quand il était petit.

J’ai redécouvert mon joli parapluie JPG, à la faveur d’une journée pluvieuse comme j’aime.

J’ai échangé quelques mots avec Patricia, sur le pas de sa porte.

J’ai savouré quelques gâteaux de Noël. Eh oui, j’en ai encore et ils sont toujours aussi bons.

J’ai été contactée par un cabinet de recrutement. Affaire à suivre la semaine prochaine en principe.

Notre manager a distribué des clémentines. Je crois qu’elle sent qu’on a besoin d’un coup de boost !

J’ai passé une agréable soirée avec Manuel et j’ai pris un petit-déj avec Muriel. J’ai profité de ces moments pour continuer la distribution des invitations pour mon anniversaire.

J’ai fait une longue promenade, nez au vent et appareil photo à la main. J’ai adoré aller dans un quartier que je fréquente peu et y trouver de jolies architectures. Le soleil, omniprésent, n’a fait qu’embellir cette flânerie.

J’ai vu des cigognes.

J’ai fait du coloriage. Qu’est-ce que ça détend !

J’ai pris mon premier cours de tennis de l’année. Il était temps !

Ces 7 derniers jours ont décidément été très agréables. Et ont confirmé que j’adore l’hiver.

Les petits bonheurs # 247

J’ai passé une semaine assez calme mais néanmoins agréable et parsemée de doux moments.

Il a y eu un magnifique matin d’hiver fait de givre, de ciel rose et de brume.

J’ai retiré la commande gourmande que je me suis offerte chez mon pâtissier préféré à l’occasion de mon anniversaire.

J’ai passé une agréable soirée avec Muriel.

J’ai participé à une maraude.

J’ai appelé Farid pour lui souhaiter un joyeux anniversaire. Décidément, que de gens bien nés en janvier !

J’ai fait une sieste.

J’ai mis du rouge à lèvres.

J’ai assisté à la rencontre L’histoire de l’autre avec David Foenkinos, dans le cadre des Librairies Idéales.

J’ai passé une belle journée avec les cousins et cousines de Maman, de parfaits invités pour fêter son anniversaire. J’ai appelé Farid pour lui souhaiter un joyeux anniversaire. Décidément, que de gens bien nés en janvier bis !

Voilà, c’est tout pour cette fois.

Les petits bonheurs # 246

Une bien belle semaine d’hiver se termine.

Un chat a laissé des traces de pattes sur le pare-brise de ma voiture.

Il y a eu de jolis ciels bleus, orangés, rosés. Ca a été un festival de couleurs douces.

Il a fait froid et comme toujours les températures basses m’ont motivée pour faire des promenades. La dernière date de cet après-midi, histoire d’en profiter jusqu’à la fin du week end.

La campagne recouverte de givre était magnifique. Bref, vive l’hiver !

J’ai redécouvert une maxi écharpe dans mon dressing. Aussitôt inaugurée !

J’ai dîné au restaurant avec Maman à l’occasion de son anniversaire. Et puis j’ai déjeûné avec Katia que je n’avais pas vu depuis des mois. Deux bons moments de gourmandise et de convivialité.

J’ai mis du rouge à lèvres. Ca n’a l’air de rien mais en fait ça veut dire beaucoup !

Voilà, c’est tout pour cette fois ! Bonne fin de journée et bon courage pour le retour au travail demain.

Les petits bonheurs # 207

C’est à nouveau un 2 en 1 que je vous propose ce soir. La faute à un état de santé défaillant dimanche dernier, jour de mon anniversaire.

J’ai pris ma douche pendant mon temps de travail. Ou l’un des avantages du télétravail !

Florence m’a fait suivre une offre d’emploi.

Katia m’a appelée et on a passé un long moment au téléphone. Nos sorties nous manquent mais on entretien l’amitié à distance.

Il y a eu un magnifique ciel rose. Et un court épisode neigeux.

Je suis allée chez le coiffeur. Et il était plus que temps ! Mon dernier passage sous les ciseaux datait de décembre… 2019 !

J’ai (enfin) acheté un calendrier. Je l’ai choisi coloré et joyeux.

J’ai eu de nombreux messages pour mon anniversaire. Merci Alex, Andreas, Anna, Anne, Artan, Audrey, Aurélie, Catherine, Catherine, Christelle, Christina, Chrystèle, Eliane, Evelyne, Farid, Frédéric, Gilles, Harold, Isabelle, Jennifer, Jocelyne, Katia, Kevin, Laurent, Maciej, Manuel, Marja, Marlène, Marta, Mylène, Nancy, Nicolas, Nishit, Norbert, Pierre, Sandra, Sophie, Sophie, Sylvie, Sylvie, Virginie et Viviane d’avoir pensé à moi !

J’ai vu un rouge-gorge et un écureuil.

J’ai passé un moment avec Maman, Marie-Rose, Marie-Thé et Pierrot.

J’ai commandé mon nouveau lit.

J’ai vu un arc-en-ciel lumineux dans un ciel particulièrement sombre. Un beau contraste de couleurs.

Maman m’a aidée pour le grand nettoyage de ma chambre. Dépoussiérage et tri de mes affaires ont été au programme. J’ai jeté pas mal de choses. Ca fait du bien de se délester de quelques objets !

J’ai passé une journée à la campagne.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Je vous souhaite une bonne soirée.

Un étoilé sans prétention

Vous le savez, depuis quelques années mon anniversaire est le prétexte pour m’offrir un repas dans un bon restaurant, un restaurant étoilé ! Il était temps que je vous parle du cru 2020 puisque ce moment remonte au mois de… janvier !

Cette année j’avais réservé une table chez Les Funambules, peut-être parce que le restaurant est situé dans un coin de Strasbourg que je fréquente peu. Eh oui, je suis comme ça, j’aime la découverte dans ma propre ville !

Le quartier est résidentiel, on sent une vraie vie ici, surtout un samedi matin, tout à côté de l’adresse gourmande en question. A quelques pas j’ai d’ailleurs repéré une charmante boutique qui allie fleurs, déco et papeterie, un combo gagnant quoi !

Mais passons à l’essentiel, le resto et sa cuisine ! Une odeur alléchante m’a effleuré les narines dès le pas de la porte franchi ; autant dire que la première impression a été bonne !

La carte est courte, le choix n’a donc pas été fait que de renoncements, ce que j’apprécie beaucoup. La frustration dans un restaurant étoilé est quelque chose que je déteste au plus haut point et une carte restreinte, en plus du gage de fraîcheur qu’elle offre apparaît comme un véritable condensé de saveurs.

Après un kir à la fleur de sureau pour Maman et un verre de muscat pour moi en apéritif il était temps de faire un choix pour ce repas de fête. Maman a choisi le gravelax de truite à la bergamote accompagné de chou rave en entrée et moi j’ai opté pour les ravioles de canard confit aux herbes et miso, copeaux de fenouil et gingembre, bouillon mousseux de topinambour grillé, rien que ça !

Puis on a choisi un poisson maigre accompagné d’une déclinaison autour du panais présenté en chips, en gnocchi et entier rôti au sirop d’érable, confiture orange-safran et jus de crustacés.

Et pour finir, Maman a choisi le baba (en forme de cube !)  et moi j’ai découvert le tapioca (il était temps !) non sans avoir hésité avec le baba pour sa glace au marron fumé. J’avais parlé de mon hésitation au moment de la commande ce qui m’a donné le droit de goûter à la glace bien qu’ayant choisi l’autre dessert. J’ai beaucoup apprécié cette attention. Le sens du client, ça signifie quelque chose chez Les Funambules !

Au-delà de la cuisine faite de produits locaux j’ai beaucoup aimé le cadre épuré et contemporain de ce restaurant qui offre un excellent rapport qualité-prix.

Je vous recommande vivement cet étoilé sans prétention situé au 17 rue Geiler à Strasbourg qui a confirmé cette année son étoile acquise en janvier 2019.

Les petits bonheurs # 168

Et voilà, la 2è semaine complète de confinement s’achève. Je garde le cap et je me retourne sur les 7 derniers jours passés entre 4 murs pour en tirer le meilleur !

J’ai travaillé à mi-temps et ce rythme m’a convenu. Travailler de 8 heures à midi m’a « obligée » à me lever tôt, à ne pas traîner au lit donc. Ce qui veut dire que j’étais bien lancée pour enchaîner sur des après-midis de temps libre !

Mon amie Aurélie a eu un 2è entretien. Fingers crossed!

J’ai mis mon slim préféré et j’y entre mieux qu’avant le confinement. Je suis fière d’avoir résisté à la compensation par la nourriture jusqu’à présent.

J’ai répondu à une offre d’emploi.

On a fêté l’anniversaire surprise d’Olivier par écrans interposés. Chacun avait sorti sa boisson festive et était prêt à trinquer. Sympa !

Ma voisine m’a donné rendez-vous pour un « terrasse-fenêtre » au soleil. J’aime ce moment qu’on note dans nos agendas et qui rythme les semaines où tous les jours se ressemblent beaucoup.

J’ai eu des messages d’Amr et de Christophe et le moins qu’on puisse dire que j’en ai été très surprise et contente, bien sûr. J’ai aussi passé un long moment au téléphone avec Nicolas. Et j’ai eu un gentil message de Frédéric avec une jolie vidéo de la petite Rose.

J’ai terminé mon nettoyage de printemps. Yes!

J’ai regardé un épisode de Columbo, sans m’endormir en cours de route cette fois !

J’espère que vous parvenez à faire de ce confinement un moment globalement positif et propice à de nouvelles habitudes domestiques.

Les petits bonheurs # 158

C’est parti pour les petits bonheurs qui ont illuminé ces 7 derniers jours.

J’ai rencontré mon fournisseur turc.

J’ai croisé Clément, Donka et Lauriane au club.

J’ai fait un tennis avec Muriel, le premier depuis… le mois de septembre. Et pour une reprise on a plutôt bien joué !

J’ai mangé des marrons glacés, ma petite faiblesse de l’hiver. Miam !

J’ai vu une Ford Mustang.

Il a fait très beau le jour de mon anniversaire.

Anniversaire que j’ai fêté le jour J avec Audrey, Augustin, Christelle, Kevin, Louise, Mélanie, Olivier, Virginie et Viviane. J’avais donné rendez-vous à mes amis au Boma Bistro que personne ne connaissait (moi y compris) et où tout le monde a passé un bon moment. Cool ! La soirée a été parfaite, comme j’aime, faite de discussions, de sourires, de bonnes choses à boire et à manger. Et puis j’ai été gâtée. Merci les amis pour ce délicieux moment !

J’ai eu de nombreux messages sur Facebook, sur Messenger, sur Whatsapp par SMS. Ca fait chaud au coeur.

Et j’ai re-fêté mon anniversaire avec Maman dès le lendemain. Un autre moment parfait.

J’ai eu une carte de voeux de la part de tokyobanhbao dont j’aime beaucoup le blog qui invite au calme, au voyage et au moins mais mieux. Allez le découvrir !

J’ai croisé Lucile et j’ai vu Mohamed et Patricia de loin.

J’ai flâné dans des rues que je ne connaissais pas, en compagnie de Maman et on s’est un peu prise pour des touristes dans notre ville. J’adore !

J’ai souhaité un joyeux anniversaire à Isabelle dans sa jolie boutique. Elle est ma cadette d’un jour. Elle ne s’attendait pas à ce que je lui offre des fleurs et son large sourire a été le plus beau des remerciements.

C’est bien simple, j’ai adoré cette semaine !

Les petits bonheurs # 157

Dimanche soir, l’heure des petits bonheurs a sonné.

J’ai pris un verre avec Mohamed après le boulot. J’ai aussi pris un café, un soir en rentrant du travail. J’ai choisi de me poser à La Malle Aimée, cet endroit parfait pour prendre son temps dans un cadre chaleureux. Et puis i’ai savouré une agréable pause chocolatée avec Muriel.

Mon avocat m’a apporté une excellente nouvelle. Ca m’a fait du bien de lui parler de vive voix.

J’ai porté ma jupe courte en jean et j’ai pas mal varié mes tenues tout au long de la semaine, histoire de profiter à plein de ma (grande) garde-robe.

Il y a eu de jolis ciels roses, bleus ou encore orangés. Et il a fait très beau, au point où j’ai dégainé mes lunettes de soleil !

J’ai bien discuté avec mon médecin qui m’a fait sourire et même rire. Ce mec est au top ! Médecin que j’ai recroisé dans la semaine et qui m’a fait un signe amical de la main, accompagné d’un grand sourire.

J’ai déjeûné à la campagne à l’occasion de l’anniversaire de Maman.

Nicolas m’a prouvé sa confiance et je suis contente qu’il sache qu’il peut se confier à moi.

Cette semaine a une fois de plus filé à la vitesse de l’éclair mais ce petit récap me fait prendre conscience de toutes ces choses positives qui l’ont ponctuée et dont je veux me souvenir.

Ma revue ciné de septembre

Septembre a été un bon cru cinématographique.

J’ai vu Fête de famille de Cédric Kahn. C’est l’histoire d’un anniversaire, celui d’Andréa, qui rassemble trois générations dans une maison de famille à la campagne. Andréa voudrait que ce moment ne soit que joie et légèreté mais l’arrivée imprévue de sa fille au comportement instable met en péril la bonne humeur des invités et révèle d’anciennes failles qui prouvent que les familles se construisent parfois (ou toujours ?) sur des non-dits et des secrets. L’harmonie est fragile, elle vacille, se défait et se refait, au gré des humeurs et des déclarations de chacun des protagonistes. L’union n’est qu’illusion. J’ai aimé ce film dont chaque personnage se bat avec ses propres démons et ses propres faiblesses et l’astuce du film dans le film puisqu’un des frères (l’artiste raté de la famille) fait la captation de cet anniversaire dans un but… documentaire ! J’ai reconnu des traits de membres de ma propre famille dans les personnages et je dois dire que ces querelles m’ont évoqué des situations personnelles… En sortant de la salle j’ai eu envie de donner un sous-titre au film, « Quand la famille rend fou » !

J’ai aussi vu Deux moi de Cédric Klapisch. C’est l’histoire de deux voisins célibataires, à qui la solitude pèse, qui se croisent dans leur quartier parisien mais ne se voient pas. Ils ont le même style de vie, placé sous le triptyque métro-boulot-dodo mâtiné de réseaux sociaux. Ils essaient tous les deux de se sortir du marasme en entreprenant une psychanalyse pour l’une et une psychothérapie pour l’autre. Ils essaient en fait de se trouver, de se retrouver pour finalement se rencontrer. Car, évidemment, cette histoire est aussi celle d’une histoire d’amour. J’ai aimé ce film lent parfois mais dont la lenteur sert le propos. J’ai aimé ce film parce que j’adore Paris et sa poésie, parce qu’il y a une histoire de chat, parce qu’il y a des histoires de famille (encore !) et parce qu’il capte l’air du temps tel que je le ressens. Bref, je suis entrée dans le jeu du réalisateur pour mon plus grand bonheur. L’humanité des personnages m’a touchée, la beauté des petites choses aussi. J’ai trouvé ce film très sensible et empreint de mélancolie (comme moi ?).

Et puis j’ai vu Trois jours et une vie de Nicolas Boukhrief. C’est l’histoire de la trajectoire tumultueuse d’Antoine, un gamin de 12 ans vivant dans un petit village des Ardennes belges qui tue accidentellement Rémy, son jeune voisin, lors d’une escapade en forêt. Une enquête est lancée suite à la disparition du garçonnet, elle piétine, des soupçons planent mais le coupable n’est pas arrêté. Et vingt ans plus tard, par un concours de circonstances, Antoine se retrouve piégé et doit renoncer à la vie qu’il avait rêvée pour échapper à son funeste destin. J’ai beaucoup aimé ce film qui invite le spectateur à s’interroger sur la frontière entre le bien et le mal et qui aborde des thèmes aussi profonds que la culpabilité, la complicité, la vérité, le mensonge, le remords, le secret. Oui, rien que ça !

Avez-vous vu ces films ? Les avez-vous aimés ? Et quels films me conseillez-vous ? J’ai très envie d’aller au ciné demain soir !

Les petits bonheurs # 106

La semaine touche à sa fin, c’est le moment de se souvenir des jolis moments des 7 jours passés.

J’ai croisé Noémie et Majda.

J’ai déjeuné avec mes collègues, hors site. Que ça fait du bien de quitter le cadre du travail ! Et j’ai passé un après-midi solo au bureau.

On a fêté l’anniversaire de Maman.

Aurélie m’a envoyé une vidéo hyper craquante d’Oz, le chaton qu’elle va adopter en mars. Je ne me lasse pas de la regarder, encore et encore.

J’ai été contactée par un cabinet de recrutement et j’ai répondu à 2 offres d’emploi.

J’ai passé une agréable soirée avec mon amie Katia. Que de discussions et de confidences partagées !

J’ai eu une gentille invitation.

La campagne était belle, blanchie par le givre. Et puis il a un peu neigé.

J’ai pris le TGV.

J’ai passé une journée en pyjama. Le cocooning en hiver, y a que ça de vrai.

Je me suis fait un masque hydratant. Et c’était pas du luxe !

Et vous, avez-vous apprécié votre semaine ?