Balade à Montpellier

J’ai passé quelques jours à Montpellier fin décembre, histoire de changer d’air (j’en avais bien besoin !) et d’emmagasiner un peu de vitamine D (ça ne fait jamais de mal).

Après un court vol j’ai atterri à l’Aéroport Montpellier Méditerranée, puis j’ai pris le bus et le métro pour me retrouver au centre-ville, place de la Comédie bien sûr ! Mon séjour a commencé par un café en terrasse, en début d’après-midi, sous un soleil radieux. Un moment fort apprécié ! La place, bordée d’immeubles haussmanniens, était animée, avec la présence d’une grande-roue et d’un manège à l’occasion des fêtes de fin d’année. Qu’il était bon de sentir la chaleur des rayons, de regarder les gens aller et venir dans leur ville et de prendre son temps. Après cette halte je suis partie à la découverte des quartiers voisins, non sans avoir admiré la Fontaine des 3 grâces sur cette place centrale qui opère comme un aimant.

J’ai adoré flâner dans le lacis des vieilles ruelles bordées de maisons simples mais charmantes avec leurs balcons en fer forgé diversement décorés ou fleuris par les habitants. La pierre dorée utilisée pour la construction des immeubles anciens apporte une luminosité typique du sud. Parmi les édifices remarquables j’ai trouvé l’église Ste Anne particulièrement belle. C’est aussi le point culminant de la ville et donc un bon repère pour le visiteur !

J’ai beaucoup aimé les petites boutiques indépendantes et les quelques murs peints de ces quartiers où il règne une ambiance détendue et propice à la promenade. Les hôtels particuliers sont légion, tout comme les petites places typiques des villes du sud qui appellent à la lenteur et à la détente.

En amont se trouve la Place Royale du Peyrou, à deux pas du tribunal et de l’Arc de Triomphe. La statue de Louis XIV trône sur cette promenade qui doit être magnifique au printemps, quand les magnolias fleurissent et au bout de laquelle se trouve le Château d’Eau sur un promontoire d’où on peut apercevoir la mer par temps clair (yes!). On se trouve ici dans un quartier chic, à deux pas de l’aqueduc St Clément, du jardin botanique (le plus ancien de France) que je n’ai pas manqué de visiter et de la cathédrale St Pierre, rien que ça ! J’ai aimé la concentration de sites et de monuments à voir dans ce petit périmètre, révélant la richesse du patrimoine à chaque pas. Un pur plaisir pour la visite !

Après ces moments passés dans le coeur historique, j’ai eu envie de découvrir les nouveaux quartiers, comme je le fais souvent quand je visite une ville. Car il y a les vieilles pierres, certes, mais une ville évolue, se développe et offre parfois des quartiers aux styles architecturaux contemporains tout aussi intéressants, bien que moins connus et moins touristiques.

Montpellier est une ville en travaux et les quartiers récents sont nombreux. Antigone est un vaste quartier néo-classique qui comporte de nombreuses places. Les traverser les unes après les autres mène le promeneur sur les bords du Lez, un endroit idéal pour la balade, le footing et les escapades à vélo. Le point fort de cette visite, au-delà du fleuve, est l’Arbre blanc, un immeuble de quelque 193 balcons sorti de l’imagination d’un architecte japonais.

C’est ici que s’étend le nouveau quartier de Port Marianne né dans les années 90, une véritable vitrine du Montpellier contemporain avec notamment le Nouvel Hôtel de ville créé par Jean Nouvel.

Montpellier est une ville agréable pour la promenade, de par l’ambiance générale qui y règne mais aussi de par la facilité à s’y repérer. Je n’ai pas franchement le sens de l’orientation et pourtant en 4 jours à peine j’avais intégré le plan de la ville, c’est dire !

J’ai apprécié cette parenthèse dans le sud (une fois n’est pas coutume pour moi !), la douceur de vivre d’une ville proche de la mer et aux accents du passé et du présent joliment mêlés.

Tarte poire amandine rapide

C’est la rentrée (enfin… pas pour moi. Je suis enfin en vacances !) mais on ne se laisse pas abattre, au contraire, et on s’offre une douceur.

Pour 6 à 8 personnes il faut : 1 pâte brisée, 50 g de beurre, 80 g de sucre, 2 oeufs, 50 g de crème liquide, 1 boîte de poires au sirop, 100 g de poudre d’amandes.

La marche à suivre :

– préchauffer le four à 180°.

– étaler la pâte dans un moule à tarte et la piquer avec une fourchette.

– dans le bol d’un robot, fouetter le beurre mou avec le sucre puis ajouter la crème, les oeufs et la poudre d’amandes.

– bien mélanger et verser la préparation sur le fond de tarte.

– égoutter les poires et les répartir sur la crème d’amandes.

– enfourner 30-35 min.

– servir tiède ou froid.

J’adore l’association poires – amandes et d’ailleurs je vous avais déjà proposé une recette ressemblante en… 2015 ! Comme quoi, femme ne varie pas autant que ça !

Doux Noël

Je vous souhaite de douces fêtes de fin d’année.

Profitez de cette période et appréciez chaque moment partagé avec ceux que vous aimez.

Moi je mise sur la douceur, le cocooning, les bons repas, la lenteur et quelques jours ailleurs. Pas loin de chez moi. Mais ailleurs.

Fêtez bien et savourez la vie !

# 13 – Trésor

Voilà ce qu’évoque pour moi le mot « trésor ».

Et par extension, il me fait penser à quelqu’un que j’aime beaucoup. Une femme qui est décédée bien trop tôt, qui portait ce parfum qui lui allait à merveille.

La douceur, la féminité et la culture caractérisaient ma tante chérie, ma tante marseillaise qui était aussi ma marraine et qui m’a apporté plein de belles choses dans ma vie. En fait, c’est ça mon trésor.

# 12 – Gourmandise

Voilà un thème VRAIMENT inspirant pour moi qui suis un véritable bec sucré.

Dans mon univers, la gourmandise est synonyme de macaron, de chocolat (que serait une vie ou même un jour sans chocolat ?) ou de toute autre pâtisserie au citron ou à la framboise.

Et puis la gourmandise c’est aussi un visuel tendre et pastel, avec du rose, beaucoup de rose qui saupoudre notre quotidien de douceur et qu’on savoure lentement, en prenant son temps.

Etre gourmand(e) c’est un état d’esprit général, qui va bien au-delà de la nourriture pour qui aime la vie !

Au karité

DSCN3923

Le beurre de karité a de multiples vertus, grâce aux nombreuses vitamines qu’il contient. La vitamine A est un antioxydant, la vitamine D apporte une touche de soleil, la vitamine E permet de lutter contre le vieillissement cutané et la vitamine F assure souplesse et élasticité à la peau. Autant dire que les crèmes de douche que j’utilise actuellement procurent bienfaits et douceur.

Après avoir testé, il y a déjà bien longtemps, les crèmes de douche au lait et à la vanille, j’ai cette fois opté pour celles aux parfums amande & miel et citron verveine. La première est gourmande et réconfortante, un peu sucrée. La seconde est fraîche et tonifiante. Leur point commun est de laisser la peau bien hydratée et d’offrir un parfum délicat mais durable. J’aime beaucoup la texture de ces crèmes de douche, leur onctuosité est très agréable.

Je choisis d’utiliser l’une ou l’autre en fonction de mon humeur du matin, les 2 apportant quelque chose de très différent mais avec la même douceur et ça c’est top pour bien démarrer la journée.

Pour une douche bienfaisante

DSCN3762

Je poursuis ma découverte de la marque Couvent des Minimes. Après le gel douche énergisant voici la version bienfaisante pour des réveils pleins de sérénité et de bien-être.

L’Eau des Minimes perpétue la tradition des Eaux de Cologne autrefois préparées dans les couvents. Ce gel douche a un parfum rafraîchissant d’orange sanguine auquel est associée la vitalité du romarin.

J’aime la sensation de fraîcheur que procure ce gel douche, ainsi que la sensation de douceur qu’il laisse sur ma peau. Ce produit a quelque chose de pétillant et de tonifiant qui me convient parfaitement en ce moment. Je trouve qu’il fait la nique à ce printemps un peu triste côté météo et côté perso…

Varier les plaisirs

DSCN3646

Après l’huile de douche Kneipp que j’ai découverte récemment voici les douches favorites de la marque, un lot de 4 gels douche qui permet de varier les sensations tout au long de la semaine, du mois ou même de l’année !

Le coffret de compose de :

  • lavande (bouquet relaxant) qui évoque la Provence et ses paysages paisibles,
  • fleurs d’amandier (douceur exquise) dont je vous ai déjà parlé, que j’aime beaucoup et qui sera parfait au printemps,
  • menthe-eucalyptus (bulle d’oxygène) tonifiant et rafraîchissant que je me réserve pour cet été,
  • fruit de la passion-pamplemousse (bonne humeur) au goût exotique et dépaysant.

Voilà de quoi faire de la douche du matin un moment de douceur subtilement parfumé.

Depuis un jour de pluie torrentielle

55113_encore2

2 photos de Lui. Enfin !

35 jours sans faire l’amour… une éternité.

2 occasions volontairement ratées.

1 autre nouveau téléphone, qui fonctionne celui-là ! Et c’est cool parce qu’Il m’appelle de temps en temps !

3 beaux effets « coordonnés ».

1 rencontre « ratée » entre Lui et ma meilleure amie. Dommage, ça aurait pu être drôle !

2 baisers très volés, l’1 accompagné d’1 pas de danse ! Et d’autres baisers pas volés du tout.

1 appel inattendu pour 1 moment inattendu.

1 chaise sur laquelle Il s’assoit quand Il vient me voir.

2 achats chez le caviste.

1 rêve. Ou plusieurs ?

3 attentions gourmandes.

1 dîner vin-fromage pour célébrer le bon résultat de ma biopsie.

3 dents en moins !

1 oubli.

1.5 kilomètre, la distance d’une promenade nocturne.

1 réveillon. Champagne !

1 sieste crapuleuse.

2 nuits passées dans mon lit. Et autant de réveils douceur remplis de caresses, d’amour et de sexe.

1 mal de dos !

1 thé du matin partagé et peut-être même apprécié. Qui l’eut cru !?

1 érection en plein milieu de mon salon. Miam !

1 coupe de cheveux rafraîchie pour moi. 1 coupe de cheveux rafraîchie pour Lui.

4 déjeuners.

1 nouvel ensemble de lingerie. Qu’Il n’a pas encore vu !

1 soirée prévue dans sa tête. Y a plus qu’à ! Il sait que pour moi c’est quand Il veut et où Il veut.

Des regards complices. Des rires, des sourires. Des points communs.

 

Et tout mon amour pour Lui.