Mes bonnes adresses à Montpellier

Vous le savez, j’ai passé quelques jours à Montpellier fin décembre. Et comme à chaque découverte d’une ville, je suis rentrée avec quelques bonnes adresses dans ma besace, des adresses que je partage avec vous, enfin. Mais mieux vaut tard que jamais, non ?

Pour un shopping gourmand je vous recommande Le Panier d’Aimé (6 rue du Plan du Palais), une épicerie fine qui propose une large offre de produits d’Occitanie dans un cadre chic et accueillant. Cette adresse est idéale si vous cherchez des huiles, des miels, des biscuits, des confitures, etc tous bien présentés et plus alléchants les uns que les autres. On peut également trouver quelques livres sur la région.

Si vous aimez les endroits atypiques et néanmoins chaleureux et reposants je vous conseille une halte à L’Heure Bleue (1 rue de la Carbonnerie), un salon de thé organisé en petits boudoirs charmants qui sert de délicieux thés, cafés et gâteaux. On savoure ces douceurs au milieu de meubles et d’objets chinés qui sont à vendre. L’endroit est aussi un dépôt-vente de vêtements et d’accessoires de marque. J’adore !

Pour un shopping déco original allez découvrir l’univers mêlant histoire, rock et mysticisme de La Ligne 29 (29 rue de l’Auguillerie) qui propose des créations hautes en couleurs. Vous trouverez ici des coussins, des plateaux de service, des parapluies, des trousses, des tentures et des rideaux aux accents délicieusement baroques.

Pour un repas dans un cadre moderne et cosy je vous conseille L’Insensé (39 boulevard Bonne Nouvelle), le restaurant accolé au musée Fabre qui offre un cadre feutré et des saveurs méditerranéennes. Le restaurant dispose d’une terrasse qui doit être bien agréable quand les températures sont clémentes (pas en décembre, donc…)

J’ai aussi découvert une super librairie, Le grain des mots (13 boulevard du Jeu de Paume) où l’accueil et le conseil sont parfaits et où on peut passer un temps infini à feuilleter des livres, hésiter entre tous les genres imaginables. La librairie organise des rencontres avec les auteurs et ça, à mon avis, c’est le meilleur gage de qualité.

Et puis je vous encourage à aller à La Nef (41 rue de l’Université) qui regroupent des pièces uniques et des petites séries réalisées par des professionnels de métiers dont l’atelier est situé en France. La boutique se situe au sein de la Chapelle de la Visitation rendant cet endroit parfaitement atypique et où les visiteurs parlent spontanément à voix basse !

Voilà, y a plus qu’à attendre la fin du confinement pour pouvoir profiter à nouveau de ces belles adresses ! On y croit !

Balade à Montpellier

J’ai passé quelques jours à Montpellier fin décembre, histoire de changer d’air (j’en avais bien besoin !) et d’emmagasiner un peu de vitamine D (ça ne fait jamais de mal).

Après un court vol j’ai atterri à l’Aéroport Montpellier Méditerranée, puis j’ai pris le bus et le métro pour me retrouver au centre-ville, place de la Comédie bien sûr ! Mon séjour a commencé par un café en terrasse, en début d’après-midi, sous un soleil radieux. Un moment fort apprécié ! La place, bordée d’immeubles haussmanniens, était animée, avec la présence d’une grande-roue et d’un manège à l’occasion des fêtes de fin d’année. Qu’il était bon de sentir la chaleur des rayons, de regarder les gens aller et venir dans leur ville et de prendre son temps. Après cette halte je suis partie à la découverte des quartiers voisins, non sans avoir admiré la Fontaine des 3 grâces sur cette place centrale qui opère comme un aimant.

J’ai adoré flâner dans le lacis des vieilles ruelles bordées de maisons simples mais charmantes avec leurs balcons en fer forgé diversement décorés ou fleuris par les habitants. La pierre dorée utilisée pour la construction des immeubles anciens apporte une luminosité typique du sud. Parmi les édifices remarquables j’ai trouvé l’église Ste Anne particulièrement belle. C’est aussi le point culminant de la ville et donc un bon repère pour le visiteur !

J’ai beaucoup aimé les petites boutiques indépendantes et les quelques murs peints de ces quartiers où il règne une ambiance détendue et propice à la promenade. Les hôtels particuliers sont légion, tout comme les petites places typiques des villes du sud qui appellent à la lenteur et à la détente.

En amont se trouve la Place Royale du Peyrou, à deux pas du tribunal et de l’Arc de Triomphe. La statue de Louis XIV trône sur cette promenade qui doit être magnifique au printemps, quand les magnolias fleurissent et au bout de laquelle se trouve le Château d’Eau sur un promontoire d’où on peut apercevoir la mer par temps clair (yes!). On se trouve ici dans un quartier chic, à deux pas de l’aqueduc St Clément, du jardin botanique (le plus ancien de France) que je n’ai pas manqué de visiter et de la cathédrale St Pierre, rien que ça ! J’ai aimé la concentration de sites et de monuments à voir dans ce petit périmètre, révélant la richesse du patrimoine à chaque pas. Un pur plaisir pour la visite !

Après ces moments passés dans le coeur historique, j’ai eu envie de découvrir les nouveaux quartiers, comme je le fais souvent quand je visite une ville. Car il y a les vieilles pierres, certes, mais une ville évolue, se développe et offre parfois des quartiers aux styles architecturaux contemporains tout aussi intéressants, bien que moins connus et moins touristiques.

Montpellier est une ville en travaux et les quartiers récents sont nombreux. Antigone est un vaste quartier néo-classique qui comporte de nombreuses places. Les traverser les unes après les autres mène le promeneur sur les bords du Lez, un endroit idéal pour la balade, le footing et les escapades à vélo. Le point fort de cette visite, au-delà du fleuve, est l’Arbre blanc, un immeuble de quelque 193 balcons sorti de l’imagination d’un architecte japonais.

C’est ici que s’étend le nouveau quartier de Port Marianne né dans les années 90, une véritable vitrine du Montpellier contemporain avec notamment le Nouvel Hôtel de ville créé par Jean Nouvel.

Montpellier est une ville agréable pour la promenade, de par l’ambiance générale qui y règne mais aussi de par la facilité à s’y repérer. Je n’ai pas franchement le sens de l’orientation et pourtant en 4 jours à peine j’avais intégré le plan de la ville, c’est dire !

J’ai apprécié cette parenthèse dans le sud (une fois n’est pas coutume pour moi !), la douceur de vivre d’une ville proche de la mer et aux accents du passé et du présent joliment mêlés.

Bleu Méditerranée

Je reviens de quelques jours passés à Montpellier, une ville que j’ai découverte sous un magnifique ciel bleu et dont j’ai essayé de ramener quelques morceaux dans ma tête. Parce qu’à Strasbourg le bleu ne prédomine pas, on non !

Une journée à Fribourg

Je n’ai pas eu la chance de partir en vacances cet été, la faute à mon CDI qui n’a débuté que début juillet… Mais qu’à cela ne tienne, j’ai quand même bien profité de ma toute petite semaine de congé, non mais !

J’ai notamment passé une agréable journée à Fribourg, à environ 90 km de Strasbourg. L’avantage d’habiter dans une région frontalière c’est qu’on peut aller à l’étranger sans faire de longues distances !

Fribourg est une ville moyenne (environ 230 000 habitants) située au pied de la Forêt Noire, traversée par des caniveaux à ciel ouvert (Bächle en VO, qui font tout de même 15 kilomètres) où il fait bon se promener. La journée a commencé par un passage dans un marché artisanal dans les rues pavées de l’ancienne ville. Ambiance conviviale assurée ! J’ai poursuivi par la visite de la cathédrale à la flèche joliment dentelée au pied de laquelle a lieu tous les jours un marché où se côtoient les maraîchers, les fabricants d’objets en bois, les boulangers, les bouchers, les crémiers et les fleuristes de la région. J’ai adoré cette matinée de flânerie au milieu des habitants qui vaquaient à leurs occupations quotidiennes, tout en dégustant une saucisse servie dans un petit pain. Sur la place se trouve la Maison des Marchands qui était le siège de l’administration des douanes et du commerce au Moyen Age.

De la place j’avais repéré un resto avec une terrasse sur le toit, un endroit parfait pour avoir une vue panoramique sur la ville (et les nombreuses grues qui ponctuent le paysage !). Rien de spécial à signaler côté carte mais l’endroit est agréable pour une pause déjeuner au calme et au soleil, en compagnie des gens du coin, Skajo étant principalement fréquenté par des Allemands.

L’après-midi j’ai poursuivi ma déambulation dans la ville, sans but précis, si ce n’est de continuer à prendre mon temps, en toute tranquillité. Mon inspiration du moment m’a finalement menée jusqu’au jardin botanique. Le hasard a donc bien fait les choses pour moi qui adore ces endroits ! Sur le chemin j’ai eu la chance de croiser une écolière qui avait eu sa pochette surprise de rentrée (une coutume bien allemande !) et de profiter de la beauté des faubourgs résidentiels et coquets. J’ai apprécié le fait que de grands arbres bordent les rues et que les trottoirs soient propres, voire très propres comme il est de mise en Allemagne.

De retour au centre historique j’ai apprécié la visite des abords de l’hôtel de ville, un bâtiment rouge paré de dorures. Les terrasses de la place étaient bien garnies, les touristes profitant des doux rayons du soleil de septembre. Et il y avait là quelques enfants qui faisaient flotter leur petit bateau en bois sur le Bächle, bateau qu’on peut acheter au coin d’une rue, non loin de là.

Et puis mes pas m’ont menée jusqu’à un magasin aux allures de fleuriste à l’entrée mais qui s’avère être une véritable caverne d’Ali Baba. Chez Lust Auf Gut on trouve des fringues, de la déco, des meubles et toutes sortes d’articles plus désirables les uns que les autres. Et même un coiffeur et un bar/resto ! J’adore l’idée ! Si vous allez à Fribourg, je ne saurais que vous recommander de faire un tour dans ce super concept store.

En vrac j’ai aussi croisé un surprenant crocodile dans un canal, des Biergarten et un travesti qui portait le chapeau traditionnel de la Forêt Noire ! Et puis j’ai été surprise de voir de nombreuses tenues typiques que les Allemands portent à la fête de la bière à Munich, dans des boutiques classiques mais aussi chez H&M ! Décidément, ils m’étonneront toujours ces Allemands !

J’ai apprécié la douceur de vivre de cette ville arborée qui laisse la part belle aux piétons et qui invite à la promenade.

Luxe parisien

A Paris il y a de nombreux monuments remarquables, tous plus beaux les uns que les autres. Souvent pris d’assaut par les touristes.

Et puis il y a ces lieux emblématiques et luxueux qui détiennent une partie de l’Histoire et qui ne la ramènent pas, à côté desquels nombreux passent sans même un regard. Le Lutetia se classe dans cette catégorie.

J’adore sentir l’ambiance de ces lieux qui me plonge dans un univers éloigné de mon quotidien et qui flatte mon imaginaire.

La ligne bleue des… Invalides

Je n’avais jamais vu une telle ambiance à Paris…

Entre les stations de métro fermées, les rues interdites à la circulation, les hélicos dans le ciel et le bleu des policiers, l’atmosphère avait quelque chose de surréaliste samedi dernier. Et de triste.

La foule et l’animation avaient déserté les lieux les plus touristiques et les plus beaux de Paris. Quelle désolation…

Bien le bonjour de Stan !

Je viens de passer quelques jours à Nancy. Et bien évidemment, Stanislas et sa place ont fait partie des incontournables à voir dans cette jolie ville.

La statue du duc de Lorraine est actuellement surmontée d’un globe et ornée à sa base de fleurs roses que l’on retrouve sur les candélabres de la place Stanislas.

Il y a le bleu Klein et le bleu… Paris !

Vous le savez, j’aime, que dis-je, j’adore Paris.

J’y vais 3-4 fois par an, simplement pour le plaisir. Des yeux, un peu moins de mes pieds !

Cette fois, en cette fin octobre, j’ai eu la chance de profiter de la ville sous un magnifique ciel bleu et par des températures permettant de prendre l’apéro en terrasse, sans plaid et sans chauffage. Le top j’vous dis !

Non mais sérieux, vous avez vu tout ce bleu ? De quoi faire pâlir d’autres destinations bien plus au sud. Et toc !

Une toute petite incursion dans la ville natale de Goethe

J’avais prévu de prendre la direction du sud pendant mes vacances mais Ryanair en a décidé autrement et a organisé la plus grosse grève de son histoire pile à ce moment-là…

A défaut de pasteis de nata et de flânerie sur les bords du Tage je me suis donc rabattue sur une bratwurst et une escapade le long du Main en compagnie de mon amie Aurélie.

Je n’ai passé que quelques heures à Francfort et ce rapide aperçu m’a donné envie d’y retourner, histoire d’approfondir ma découverte de cette ville où se mélangent les architectures ancienne et moderne.

Une fois de plus je dis vive l’Allemagne !