Un après-midi au musée Unterlinden de Colmar

J’étais allée au musée Unterlinden il y a quelques années. Depuis lors il a été agrandi et j’avais très envie de découvrir sa nouvelle extension consacrée aux oeuvres contemporaines.

Le couvent du 13è siècle, que je connaissais déjà, donc, abrite des pièces archéologiques et des oeuvres du Moyen-Age et de la Renaissance dont le fameux Retable d’Issenheim qui attire des visiteurs du monde entier. Cette pièce est un peu La Joconde de l’Alsace !

On peut également voir des créations de la période de la guerre de Trente Ans (ébénisterie, travail du métal, peinture sous verre et art populaire alsacien) qui plongent le visiteur dans divers aspects de la vie quotidienne.

Revoir certaines oeuvres dont la mosaïque de Bergheim ou encore des céramiques et des bijoux dans la partie archéologie du musée m’a fait plaisir, certes, mais mon réel intérêt était pour les artistes contemporains. On ne se refait pas !

Les oeuvres des 19è et 20è siècles ont récemment fait leur entrée au musée Unterlinden. Il s’agit de peintures, sculptures, photographies, dessins et gravures. On peut désormais admirer des oeuvres de Monet, de Staël, Picasso, Dubuffet, Renoir et de bien d’autres artistes à la renommée mondiale. J’ai particulièrement aimé l’art abstrait dont la section mériterait toutefois d’être étoffée.

J’ai également apprécié la rénovation du musée qui mise sur la sobriété mais j’ai déploré un fléchage confus et le manque d’information sur les oeuvres. Seul le Retable semble mériter des explications approfondies…

En résumé je suis mitigée. Je pense que le musée a encore quelques efforts à faire s’il veut atteindre son objectif et doubler sa fréquentation annuelle. Même la boutique m’a laissée sur ma faim, c’est dire…