Ma revue ciné de septembre (enfin…)

Le temps file, c’est rien de le dire. J’ai quand même réussi à voir 3 films en septembre, 3 films dont je vous parle enfin.

J’ai vu Petit Pays d’Eric Barbier dont l’histoire se déroule pendant le génocide au Rwanda. Le film met le spectateur à la hauteur d’un enfant dont le père est français et dont la mère est tutsie. On y voit le quotidien d’une famille que les événements va décomposer, au fur et à mesure de l’avancée de la tragédie dans le pays. Les scènes de vie alternent avec les scènes de violence et on voit comment un peuple qui vivait ensemble se déchire après un coup d’état qui a plongé le pays dans le chaos. L’enfance insouciante en Afrique est joliment évoquée, ainsi que les rêves d’un jeune garçon qui menait une vie protégée avant les heurts entre ethnies. C’est un film qui ne me laissera pas un grand souvenir. Je trouve qu’il n’apporte rien par rapport au roman. Dommage…

J’ai aussi vu La daronne de Jean-Paul Salomé. C’est l’histoire de Patience Hortefeux, une interprète judiciaire qui se retrouve à la tête d’un immense trafic de drogue. C’est l’histoire d’une femme à la fois forte et fragile, animée par le goût de l’aventure et de la dissimulation qui va rendre fous ses collègues de la brigade des stups. Malgré les déguisements et les maquillages qui la rendent outrageusement visible elle parvient à filer au nez et à la barbe de la police qui ne peut imaginer la double vie de cette héroïne. J’ai adoré le jeu d’Isabelle Huppert qui porte cette comédie à elle toute seule.  J’ai aimé ce film qui est également l’adaptation d’un roman, principalement parce que je suis une grande admiratrice d’Isabelle Huppert que je considère comme la meilleure actrice française.

Et puis j’ai vu Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal. C’est l’histoire d’une femme qui entreprend une randonnée avec un âne, dans le but de rejoindre son amant. L’animal devient son confident, celui sur qui elle passe ses nerfs aussi. Le film est le portrait d’une femme amoureuse, impulsive et enthousiaste qui trouve son émancipation au fil du voyage. Cette héroïne nous insuffle une envie de liberté magnifiée par des paysages cévenols grandioses. J’ai aimé cette comédie en forme de conte pour son côté relaxant et la véritable bouffée d’oxygène qu’elle offre au spectateur.

Ces films ne sont pas des chefs-d’œuvre, loin de là mais ils se laissent gentiment regarder. Les avez-vous vus ? Qu’en avez-vous pensé ?

4 réflexions sur “Ma revue ciné de septembre (enfin…)

  1. J’ai vu La Daronne, j’ai bien aimé même si j’avais lu le livre et donc sans surprise.
    J’ai également vu le film d’animation Josep tiré d’une histoire vraie.
    Et cette semaine c’est le festival Lumière, alors je vais voir beaucoup de classiques . C’est le centenaire de Michel Audiard alors c’est un vrai régal de découvrir ou revoir des films avec Gabin, Ventura, Lefèvre…

  2. J’en ai vu 2 sur 3 (la daronne et Antoinette, avant-hier). J’avais besoin de me changer les idées, Antoinette a fait le job. Sans compter sur j’adore Laure Calamy, l’actrice principale du film. Et puis comme tu dis, les paysages cévenols en plein été, ça fait quand même du bien à la rétine 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s