Les petits bonheurs # 126

Dimanche soir, déjà. Il est temps de se retourner sur cette agréable semaine.

Il y a eu de la grêle. J’aime ce phénomène climatique aussi surprenant qu’éphémère.

Muriel m’a rendu un petit service. Merci à elle.

Pôle Emploi a fini par mettre mon dossier correctement à jour.

J’ai vu un lézard.

J’ai assisté au concert de Vanessa Paradis. J’aime toujours autant son univers et sa voix reconnaissable parmi toutes.

J’ai croisé Christine que je voyais dans le train quand j’occupais le poste avant celui que j’occupe actuellement. C’était sympa de prendre de ses nouvelles et de discuter un peu.

J’ai passé une super soirées avec Christelle, Virginie et Viviane. Que ces moments entre filles sont agréables ! J’ai aussi passé une bonne soirée avec Muriel.

Je me suis offert une journée cocooning.

J’ai regardé beaucoup de tennis à la télé tout au long de la semaine avec l’apothéose aujourd’hui avec la finale de Roland Garros.

Et vous, vous avez passé une belle semaine ?

Les petits bonheurs # 123

Je viens de passer une semaine mi-figue, mi-raisin, une de celles qu’on veut oublier au plus vite. Ces semaines-là je me félicite d’avoir pris cette habitude de voir le verre à moitié plein et de mettre les petits bonheurs noir sur blanc, histoire de me rendre compte que tout n’est pas négatif…

J’ai eu un SMS de Sophie, une ex-collègue. Ca m’a fait plaisir. Et ça m’a fait plaisir aussi.

J’ai nettoyé mon bureau. Je crois que ça y est, je prends (enfin ?) mes marques dans mon nouveau job, dans l’espace et dans mes tâches.

Yeah Baby a passé avec succès sa première révision ! Et comme d’habitude le service était par-fait.

J’ai fait d’agréables pauses au soleil, au bureau.

J’ai goûté le granola que j’avais acheté à La Grande Epicerie, la dernière fois que j’étais à Paris. Miam !

J’ai eu Tennis Magazine (auquel ne ne suis toujours pas abonnée !). Mon chouchou Djoko est en couverture et ça sent l’approche de Roland Garros à plein nez. Youpi !

J’ai entraperçu Dominique et j’ai croisé Patricia.

J’ai pris un petit-déjeuner avec Maman, ce qui est suffisamment rare pour être relevé. Maman en a profité pour m’apporter une (grosse) dose de magnésium !

J’ai passé une journée en pyjama.

J’ai vu Laurent, Marine et Stéphanie au club. C’était agréable de discuter au soleil.

A l’heure qu’il est j’ai plus que jamais envie de tourner la page de cette semaine. Et de me relancer. A suivre…

Saveurs et accent ensoleillés

Les restaurants espagnols ne sont pas légion à Strasbourg. Alors quand on m’a parlé d’Ibérica je me suis empressée de noter cette adresse dans ma liste des endroits à tester. Et je n’ai pas tardé à y aller avec une amie.

Muriel a choisi des tapas (aubergines à l’andalouse, fromage de brebis) et moi j’ai opté pour le secreto ibérico, un délicieux plat de porc hyper tendre accompagné d’épinards. 2 tapas étaient largement suffisants pour un dîner et ce d’autant plus que l’idée était de garder une petite place pour un dessert. Mon plat de viande était également bien servi et m’a toutefois permis d’apprécier une douceur sucrée. Muriel a pris la texture de chocolat qui était très joliment présentée et délicieuse d’après ses dires. Et moi j’ai savouré une délicieuse crème catalane.

On a beaucoup apprécié nos plats, le vin servi au verre et le service. Notre serveur était charmant et son accent nous a fait voyager le temps d’un repas. Il a su nous parler des plats et nous a bien conseillées tout au long du repas. Un vrai plus !

On n’avait pas réservé mais temps un peu frisquet oblige, personne d’autre que nous n’a voulu dîner dehors alors on a pu s’installer à l’extérieur (et du coup on était au calme).

Je vous recommande cette adresse (4 rue de l’Ecurie) si vous avez envie d’autre chose que les éternels tapas et si vous voulez mettre un peu de soleil dans l’automne qui arrive. Mais n’oubliez pas de réserver !

Et puis si vous ne faites que passer vous pourrez acheter de la charcuterie ou de l’huile d’olive que le restaurant propose à la vente.