Les petits bonheurs # 178

Le temps file, me voilà déjà de retour pour notre rendez-vous du dimanche soir.

J’ai bu la première bière en terrasse de l’année avec Muriel, un soir après le boulot. Un bon moment entre filles.

J’ai croisé Davide que je n’avais pas vu depuis des années et que j’ai reconnu malgré son masque. On a échangé quelques mots, comme si le temps n’avait pas passé.

Farid m’a appelée.

J’ai vu un lézard. Et des cigognes, dans leur nid.

J’ai fait la promotion du blog dans le train, comme il y a quelques mois !

J’ai reçu ma jolie bague commandée chez Poupée Rousse. J’avais été impressionnée par la capacité des abeilles à retrouver une activité normale pendant le confinement, quand les humains leur avaient rendu la nature. Cette bague est ma façon de rendre hommage aux animaux qui sont indispensables à notre (sur)vie et de me faire plaisir, évidemment. Et puis ça faisait longtemps que je n’avais pas craqué pour un bijou de cette jolie marque !

J’ai vu Catherine et Lucile de loin.

J’ai passé une agréable soirée avec Augustin, Mélanie et Olivier.

J’ai fait une jolie balade en ville, appareil photo à la main.

J’ai rendu visite à Isabelle dans sa jolie boutique et une fois de plus j’ai craqué pour quelques douceurs chocolatées.

J’ai répondu à une offre d’emploi.

J’ai passé une journée chez moi, en mode cocooning. Le bonheur !

Et vous, quels sont les bons moments que vous retenez de votre semaine ?

Les bijoux de ma fête

DSCN3972

J’aime les bijoux, j’aime m’en offrir et m’en faire offrir.

Cette année ma fête a été l’occasion de craquer pour un bracelet et une bague Duality de la marque Gas que j’adore.

Le bracelet est un jonc ouvert et ajustable (parfait pour mon petit poignet) orné de 2 scarabées joliment colorés. La bague, conçue sur le même principe que le bracelet, est ornée de 2 pierres semi-précieuses, la marque de fabrique de Gas. Elle a rejoint Olympie que je porte tous les jours et je trouve qu’elle s’accorde parfaitement à mon vernis Or bronze.

Je me souviendrai longtemps de ma fête 2016… elle a correspondu à l’avc de ma grand-mère qui lui aura finalement été fatal. Et ces bijoux je les garderai en souvenir d’elle, en souvenir de sa coquetterie et de sa féminité. Ils sont d’ores et déjà porteurs d’une immense signification dans ma vie.

La remplaçante

DSCN2819

Je me plais à dire que je ne perds jamais rien (mis à part mon calme et mon sang-froid, ah ça…) et de fait il est très rare que j’égare quelque chose. Mais on ne peut jamais jurer de rien, pffff.

C’est ainsi que l’autre matin j’ai perdu la jolie bague que je m’étais offerte il y a peu, quelque part entre mon palier et ma voiture garée à 2 rues de là. Je dois avouer que cet « incident » m’a vexée comme un pou… Ben oui, je vous rappelle que je ne perds jamais rien ! Et puis je me suis sentie presque nue toute la journée (oui, la mesure est l’une de mes grandes qualités !).

Alors en rentrant chez moi, ni une ni deux j’ai remplacé la manquante à l’appel, celle que j’avais choisie avec soin et portée avec plaisir et qui me manquait tant.

Voilà comment Olympie a remplacé Olympie en 3 jours chrono. Olympie dont j’aime toujours autant les anneaux entrelacés et martelés et, qui, foi de moi, n’aura pas besoin de remplaçante. Non mais !