La finale des Internationaux de Strasbourg

043

Paris a Roland Garros, Strasbourg a ses Internationaux, un tournoi du circuit féminin considéré comme l’ultime et parfait tour de chauffe avant le rendez-vous de la Porte d’Auteuil. Et ça fait 29 ans que ça dure.

De grandes joueuses ont inscrit leurs noms au palmarès des IS : Novotna, Davenport, Graf, Capriati, Rezaï, Sharapova, Petkovic, Cornet entre autres.

Cette année la finale a opposé la Française Kristina Mladenovic à l’Australienne Sam Stosur. La Française a bien démarré son match pour rapidement mener 3-0 et s’imposer dans le premier set. Tout s’est compliqué par la suite, la joueuse australienne ayant pris ses marques et la mesure de son adversaire. Et puis il faut dire que ses services à plus de 190 km/h n’ont pas facilité la tâche de notre compatriote… qui a perdu les 2 sets suivants (6-2 6-3) mais qui a tout de même bien défendu ses chances.

J’ai été impressionnée par la vitesse du jeu, la ténacité de ces joueuses qui nous ont offert une belle finale malgré le vent assez gênant. J’ai admiré les coups parfaitement exécutés, tout en puissance et aussi en finesse parfois. J’ai aussi admiré la capacité de concentration des joueuses et la régularité de leur lancer de balle (cet aspect m’épatera décidément toujours !).

Kristina Mladenovic a depuis remporté son match du premier tour à Roland Garros face à Eugénie Bouchard, la preuve s’il est en que les Internationaux de Strasbourg lui ont été bénéfiques malgré la défaite samedi.

H – 1

DSCN2170

A une heure du coup d’envoi du match Brésil – Allemagne la tension monte, monte, monte !

Mes 2 favoris sont en 1/2 finale, c’est chouette, certes, mais pourquoi diable disputent-ils la même 1/2 finale ?!

Mon coeur balance entre les rythmes brésiliens et la deutsche Qualität même si au fond de moi je crois savoir que je souhaite la victoire de mes voisins germains.

Mon coeur balance disais-je, et c’est bon signe, ça veut dire qu’il bat encore ! Mais qu’en sera-t-il tout à l’heure quand je serai à fond dans la dramaturgie qu’un match de foot peut engendrer ?

Bon, soyons sport et que le meilleur gagne comme on dit ! Oui mais plutôt l’Allemagne…! Hein ?!… OK, j’arrête…! Allez, tschuss !