Les petits bonheurs # 165

La vie continue malgré le coronavirus, me voilà donc pour notre rendez-vous du dimanche soir.

J’ai vu des cigognes dans les champs.

J’ai privilégié le train pour aller au bureau.

J’ai été contactée par un cabinet de recrutement. Et mon amie Aurélie a eu un entretien téléphonique pour un nouveau job.

J’ai assisté à une avant-première au cinéma. On a bénéficié de la présence d’un des réalisateurs qui nous a exposé des aspects très intéressants de sa démarche artistique. Je parlerai du film en question dans ma revue ciné du mois de mars.

J’ai rendu une courte visite à Maman.

J’ai passé un agréable afterwork avec d’anciennes collègues. Des filles au top !

J’ai fait une pause au soleil (la première de l’année !) avec Florence. Un bon moment de détente.

J’ai joué à l’Euromillions, vendredi 13 oblige.

J’ai craqué pour un sweat Adidas (je vous ai déjà dis que je ne jure que par la marque allemande en matière de vêtements de sport ?) grâce à une carte cadeau offerte par mes anciennes collègues citées plus haut. Il était temps, ma carte est valable jusqu’à la fin du mois et… maintenant les magasins sont fermés…

J’ai passé une soirée avec JP et Viriginie, au resto ! C’était du just in time… !

J’ai mis mon joli rouge à lèvres Red Sunset.

J’ai croisé Nourredine, mon nouveau voisin.

J’ai fait des siestes. Et passé une journée entière en pyjama.

Farid m’a appelée.

Et vous, avez-vous profité de bons moments cette semaine, malgré l’épidémie à laquelle on doit faire face ?

Les petits bonheurs # 29

J’ai eu un petit coup de mou au moral cette semaine. C’est dans ces moments-là qu’il faut s’obliger à voir le verre à moitié plein. Parce que c’est salutaire.

Cette semaine

  • j’ai vu un gars qui ressemble à Jacques.
  • j’ai eu un entretien transparent avec ma manager.
  • Muriel m’a payé une bière. Il est temps que je l’invite à mon tour.
  • Anita, une collègue, portait un pendentif en forme de bretzel.
  • j’ai croisé Dominique et c’était sympa de discuter avec lui quelques minutes.
  • Farid m’a appelée.
  • un collègue a quitté le travail avec ses chaussures de sécurité aux pieds. Ca m’a fait rire !
  • j’ai pris le train avec Julien, à deux reprises.
  • j’ai passé une soirée au top avec Christelle, Virginie et Viviane. Vive les soirées filles !
  • j’ai fait un tour au marché et j’y ai acheté un sandwich au bon jambon de Bayonne que j’ai mangé tout en flânant. Ca change de la cantine. Et c’était reposant.
  • j’ai acheté un aller-retour pour Paris. Vivement septembre !
  • j’ai fait une sieste.
  • j’ai savouré une excellente glace fraise – vanille achetée chez Chocolat Noisette.
  • j’ai déjeuné à la campagne.
  • je n’ai pas porté de montre pendant le week end. Parce que le temps n’avait aucune importance.

En écrivant ces quelques lignes je me dis que mon petit passage à vide n’a pas été la chose la plus importante de la semaine et qu’il ne méritait pas que je m’y attarde. C’est à ça que sert cette rubrique, à relativiser, à positiver. Et ça marche !

Les nouvelles poulettes

dscn4074

Je fais partie d’une famille de filles. Et parmi mes amis et connaissances il y a pas mal de filles aussi.

Les deux petites dernières arrivées sont joliment prénommées Clémentine et Louise. L’une est aussi rousse que l’autres est brune. Les deux sont craquantes et si fragiles. Si précieuses.

Je les aime déjà et je compte sur elles pour faire vivre à leur manière le girl power ! Toujours !