Bredele salés au comté et aux noix

Noël approche, en Alsace on s’affaire en cuisine ! Pour changer des bredele sucrés j’ai opté pour une recette qui pourra agrémenter les apéros des fêtes de fin d’année.

Pour la pâte il faut : 180 g de farine, 110 g de beurre, 1/2 cuillère à café de sel, 50 g de poudre de noix, 150 g de comté rapé et haché, 1 jaune d’oeuf, 20 g d’huile de noix + 1 oeuf battu en omelette, cerneaux de noix pour la dorure et la finition

La marche à suivre :

– mélange la farine, la poudre de noix et le sel.

– sabler avec le beurre tempéré coupé en petits morceaux..

– ajoutez le comté, l’huile de noix et le jaune d’oeuf.

– mélanger de manière à former une boule homogène mais sans trop pétrir la pâte puis l’aplatir légèrement et l’emballer dans du film alimentaire et la laisser reposer au frais pendant une heure.

– étalez la pâte au rouleau sur une épaisseur de 2 mm environ.

– découper des formes à l’emporte-pièce.

– placer les formes sur des plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé et appliquer la dorure au pinceau.

– déposer un cerneau de noix sur chaque biscuit.

– enfourner pour 20 minutes de cuisson à 160°C.

– laisser refroidir sur une grille et stocker les bredele dans une boîte métallique.

Il ne reste plus qu’à résister jusqu’au 24 décembre pour déguster ces douceurs et ça, eh bien c’est le plus difficile !

On se prépare !

Certains signes ne trompent pas. L’arrivée du grand sapin sur la Place Kléber en est un. La mise en place des décorations sur les façades des commerces du centre-ville en est un autre.

Oui, Noël approche.

A J-46, l’effevescence commence sérieusement à monter à Strasbourg, tout comme les commerçants sur leur échelle !

La citation de la semaine # 102

Pour cette dernière citation de l’année j’ai décidé de poster une pensée légère, histoire de clore 2017 avec le sourire.

J’espère que vous avez été gâtés et que vous avez profité de la présence de ceux que vous aimez en ces fêtes de Noël. Le plus beau cadeau c’est quand même l’amour que nos proches nous portent, non ?

Les petits bonheurs # 50

Et voilà, comme je vous le disais, l’entrain est de retour !

Cette semaine

  • j’ai été contactée par une agence d’intérim.
  • j’ai vu quelqu’un dont le profil Facebook est entièrement en arabe. C’est beau ! Et les photos sont à droite !
  • j’ai croisé un punk.
  • j’ai redécouvert une paire de bottes dans mon (énorme ?) shoesing !
  • j’ai réussi à rester zen face à M. et à deux reprises qui plus est ! Je crois qu’on peut dire que mes séances de méditation commencent à porter leurs fruits.
  • la direction a payé un repas à la cantine. L’esprit de Noël touche même l’industrie !
  • je me suis fait une jolie pose de vernis. Ca faisait longtemps et ça ne me ressemblait pas ces ongles nus depuis quelques semaines.
  • j’ai appelé Stéphane qui avait essayé de me joindre plusieurs fois dernièrement.
  • j’ai quitté le bureau avant 16:30, tous les jours.
  • j’ai emballé les cadeaux.
  • j’ai échangé quelques mots avec ma voisine-qui-travaille-chez-Kronenbourg.
  • je suis allée à ma dernière séance de méditation de l’année.
  • je suis allée chez le coiffeur. C’était animé. Et il y avait même des hommes au salon, ce qui n’arrive pas souvent.
  • j’ai mis mon joli rouge à lèvres Rose Vanity.
  • j’ai trouvé les derniers cadeaux de Noël. Et je m’en suis fait un aussi. Que j’ai fait emballer et tout et tout !
  • une copine de Maman m’a offert du vernis à ongles. Merci !
  • j’ai passé une belle journée avec Louise, Maman et Paola. Vive les filles !

Allez, je vous souhaite une bonne fin de journée. Profitez bien des quelques heures que nous offre encore ce week end.

Les petits bonheurs # 48

Ces derniers jours ont été agréables, faits de petits moments doux. Et de liberté, oui, rien que ça !

Cette semaine

  • je me suis libérée d’une relation toxique.
  • j’ai croisé Manon dans le train.
  • le ciel avait de jolies couleurs, en fin de journée.
  • je me suis fait moins de shampooings que d’habitude, c’est-à-dire moins d’un par jour !
  • j’ai écrit sur le blog en semaine. D’habitude je me consacre à l’écriture le week end.
  • j’ai vu les péniches « garées » le long de la ligne de chemin de fer que j’emprunte quotidiennement, ce qui veut dire que j’étais en chemin de jour !
  • il a (un peu) neigé.
  • je me suis octroyé un après-midi de repos (un truc de ouf !), en plus du vendredi après-midi.
  • ma gynéco m’a reçue sans rendez-vous et elle ne m’a pas fait payer la consultation. Cette femme est d’une gentillesse et d’une compréhension immenses.
  • j’ai ouvert les premières petites fenêtres de mon joli calendrier de l’Avent.
  • Mélanie m’a fait un super soin du visage. Et on s’est promis de se voir prochainement, pour un moment de papotage entre filles.
  • j’ai mangé les premiers marrons glacés de la saison. Miam !
  • Farid m’a envoyé un très gentil mail. Ce mec est décidément une crème.
  • j’ai mis mes petits cartons d’autopromotion du blog en mode Noël. Il ne me reste plus qu’à les distribuer !
  • j’ai acheté des truffes, en prévision du goûter de la Saint Nicolas organisé mercredi prochain au bureau.
  • j’ai passé une agréable soirée avec Muriel.
  • j’ai fait du coloriage.
  • j’ai emballé le premier cadeau de Noël.
  • j’ai passé une journée cocooning, en pyjama.

Bonne fin de week end. Perso je continue ma journée paresseuse parce que je le vaux bien !

L’anachronisme annuel

Bon, 2017 ne fait pas exception… Cette année encore le cirque commercial de Noël démarre tôt…

Comme tous les ans je n’ai pas envie d’entendre parler de fêtes de fin d’année à peine la rentrée passée. J’ai plutôt envie de profiter de chaque chose en son temps, moi…

Comme tous les ans je risque fort d’arriver à Noël déjà bien gavée par cette fête (que je n’apprécie guère)…