Les petits bonheurs # 173

La 7è semaine de confinement s’achève. Et le confinement en général, par la même occasion. J’aurai gardé le cap jusqu’au bout, voyez plutôt !

J’ai réussi à faire prolonger le télétravail et je suis bien contente de ne pas retourner au bureau demain. Je suis tellement bien chez moi, tranquille !

Stéphane, mon super coach, m’a appelée. Pour voir comment je vais, mais aussi pour mesurer ma motivation en vue d’une prochaine reprise du tennis.

J’ai eu ma commande La cerise sur le gâteau. Je suis prête pour la fête des mères !

Farid m’a appelée. Et puis j’ai pris un e-apéro avec Katia. Comme d’habitude on a bien discuté, de tout, de rien. Et aussi de choses plus profondes.

J’ai commandé un délicieux menu chez Les Innocents. Et comme la semaine dernière, je me suis ré-ga-lée.

On a fait un « terrasse – fenêtre » avec Catherine, ma gentille voisine qui a posé une part de tarte à la rhubarbe sur le pas de ma porte. Miam !

Voilà, il est temps de passer au déconfinement. J’espère que vous abordez cette nouvelle phase avec sérénité et que tout le monde jouera le jeu, intelligemment et solidairement.

Gâteau aux pommes sans beurre

Je partage aujourd’hui une recette simple pour mettre un peu de gourmandise dans le confinement. Parce qu’il faut se faire plaisir, c’est impératif ! La recette originale prévoit un peu de rhum mais je n’avais pas ça chez moi alors j’ai fait sans. Et ça marche aussi !

Pour 1 gâteau il faut : 4 pommes, 250 g de sucre semoule, 2 oeufs, 2 cuillères à sucre de cannelle, 1 sachet de sucre vanillé, 20 cl d’huile, 250 g de farine, 1/2 sachet de levure chimique, 100 g de noix concassées.

La marche à suivre :

– préchauffer le four à 150°.

– éplucher les pommes, les couper en dés et les faire « macérer » dans 100 g de sucre.

– ajouter les oeufs.

– ajouter le sucre restant, la cannelle, le sucre vanillé et l’huile.

– mélanger la farine et la levure chimique et les ajouter au mélange.

– ajouter les noix.

– verser la préparation dans un moule à manqué.

– enfourner pour 1 h 30 de cuisson.

– vérifier la cuisson en enfonçant la lame d’un couteau dans le gâteau.

Voilà, c’est tout ! Et c’est super bon !

Avez-vous mis à profit ce temps de confinement pour vous mettre aux fourneaux ?

Les petits bonheurs # 167

On arrive à la fin d’une semaine complète de confinement, certes, mais les petits bonheurs n’ont pas dit leur dernier mot pour autant. Non mais !

Je n’ai travaillé qu’une journée. Et j’avoue que ce temps libre inattendu n’a pas été pour me déplaire.

J’ai appelé Nicolas. Farid m’a appelée. Et pas un jour n’a passé sans que je ne discute avec ma mère. Le confinement, contre toute attente, ça rapproche ! Et j’ai échangé des dizaines de messages avec Aurélie, Katia, Mohamed et Muriel.

J’ai rendu un tout petit service à Catherine et elle m’a remerciée en bières que j’ai trouvées sur mon paillasson, confinement oblige. On s’est aussi donné rendez-vous pour un « terrasse-fenêtre » et une discussion entre voisines.

J’ai mis mon rouge à lèvres Red Sunset pour faire de mon unique sortie de la semaine une fête.

J’ai partagé un e-apéro avec Farid et Katia. Quel bonheur d’avoir de tels amis.

J’ai fait des jeux sur Facebook.

J’ai poursuivi mon ménage de printemps. Aucun recoins du salon, du couloir et de la salle de bain n’a échappé au passage de l’aspirateur et de la serpillière !

Comment avez-vous vécu cette semaine de confinement ? Avez-vous toujours le moral ?

Les petits bonheurs # 166

On vient de vivre une semaine particulière, c’est rien de le dire. Mais confinement ne veut pas dire absence de bonheur, non mais !

J’ai découvert le télétravail et franchement, ça me plait ! J’ai apprécié le fait de bosser sans être dérangée (j’ai la chance de vivre seule. C’est un bonheur que je savoure chaque jour mais encore plus depuis mardi, premier jour de confinement et de télétravail, donc). J’ai aussi apprécié de ne pas sentir la « surveillance » permanente de mon collègue et de mon manager. En quelque sorte je suis confinée mais je me sens plus libre que lorsque je suis au bureau !

J’ai eu du courrier ! Ca peut ressembler à un détail mais cette semaine ça signifiait aussi contact avec l’extérieur puisque c’était un pli contenant des attestations de déplacement dérogatoire imprimées par ma maman.

Et puis ça voulait aussi dire que les services de la poste fonctionnaient (encore ?).

Ce courrier m’a donc permis d’aller à la poste pour retirer un recommandé tant attendu, à savoir ma nouvelle carte grise pour laquelle j’avais entamé les démarches en… janvier !

J’ai fait un test Skype avec Farid. Et j’ai réussi à faire fonctionner le truc. Je ne suis pas un geekette, loin de là, donc c’était pas forcément gagné… ! Mais j’y suis arrivée.

Je me suis fait un masque hydratant.

J’ai nettoyé ma cuisine à fond, comme je le fais rarement. Que ça fait du bien de s’occuper de son chez soi quand on a la perspective de devoir y rester pour un moment ! J’en ai profité pour éliminer des choses de mes placards et que j’ai proposées à mes amis sous forme de vide-grenier virtuel !

J’ai pris un e-tea avec Katia, sur Skype donc ! Et puis un e-apéro avec Aurélie, Céline et Farid. C’était le bonheur de voir les visages souriants de mes amis et de rire.

Et puis j’ai bien discuté au téléphone avec Kevin et Viviane. Et maman, bien sûr.

J’ai discuté avec Catherine, ma voisine du 1er. On prend rendez-vous par sms et on se retrouve pour un papotage, elle sur sa terrasse et moi à la fenêtre de ma salle de bain !

Olivia est née.

Et vous, comment avez-vu vécu ces premiers jours de confinement ?