Nouveau matos

DSCN3296

Quand on pratique un sport régulièrement et sérieusement, qui plus est en compétition, on se doit d’avoir du bon matériel.

Ainsi, je viens d’acheter cette jolie paire de chaussures, des Adidas bien sûr ! Je les trouve très sympa, très estivales avec leurs touches fluo, tout en restant sobres. Et surtout, surtout, je vais cesser de tomber à cause de semelles trop lisses. Eh oui, j’ai bien usé les chaussures achetées l’année dernière ; de nombreuses heures d’entraînement et de matchs sont passées par là !

Et puis, parce qu’une compétitrice doit tenter de maîtriser au mieux tous les paramètres d’un match, j’ai investi dans une deuxième raquette. Je suis désormais plus sereine quand je démarre un match… la crainte de casser une corde ne m’habite plus et ça c’est plutôt sympa pour le mental et la concentration. C’est une raquette Babolat, la même que celle que j’ai déjà sauf que celle-ci est aux couleurs de Roland Garros. Elle est donc parfaitement assortie au sac que je me suis offert lors de mon passage en boutique aux Internationaux de France !

Voilà, je crois qu’on peut dire que je suis prête pour mon entraînement de demain et pour le tournoi de ce week end. En tous cas j’ai hâte d’y être et d’arborer les nouveautés de ma panoplie de sportive !

Shopping hanséatique

DSCN3292

C’est à la faveur du rafraîchissement des températures et de mon envie de porter ce joli foulard orné d’ancres marines que j’ai réalisé que je ne vous ai toujours pas montré les souvenirs que j’ai rapportés de Hambourg… en avril. Mieux vaut tard que jamais comme dirait l’autre !

Comme vous pouvez le constater j’ai été raisonnable mais j’ai tout de même craqué pour mes incontournables, à savoir un tote bag et des magnets. Le magnet rond est aussi (surtout ?) un décapsuleur… C’est donc un achat malin !

Et parce que mon amour du papier ne se démentira jamais j’ai choisi ce carnet avec une citation d’Oscar Wilde et un petit livre de photos des monuments, des curiosités et des spécialités de la ville. De quoi me replonger dans l’ambiance en version originale. Et j’adore ça !

Haute fidélité de Nick Hornby

DSCN3265

Après Le coeur du Pélican je vous présente aujourd’hui le 2è roman que j’ai lu en ce mois de juillet. La canicule m’a tenue éloignée des courts de tennis et j’ai donc eu plus de temps pour lire. Ou comment trouver un avantage à ce temps de merde !

Rob, le héros de Haute fidélité, s’interroge sur l’amour, la vie de couple et les goûts musicaux des un(e)s et des autres. Sa petite amie vient de le quitter et cette rupture le plonge dans son parcours amoureux, de ses douze ans à la trentaine. Il prend alors conscience à quel point son premier flirt, et surtout le désenchantement qui l’a accompagné, ont conditionné le reste de sa vie amoureuse.

J’ai adoré ce roman au ton acide et pétri d’autodérision, cette arme formidable pour guérir des blessures de l’amour. Les thèmes abordés m’ont particulièrement parlé : grandir, devenir adulte, renoncer. Je me suis reconnue, je me suis identifiée au héros, j’ai tellement compris son goût pour la sensation exaltante de liberté que peut procurer une rupture ! Et la souffrance qu’elle induit aussi… Et j’ai adoré l’indécision du héros, fort bien illustrée dans ce passage : « je suis malheureux parce qu’elle ne veut pas de moi ; si je peux me persuader qu’elle veut un tout petit peu de moi, alors tout ira bien, parce que je ne voudrai pas d’elle et je pourrai continuer à chercher quelqu’un d’autre. »

L’histoire est comme sous-titrée ; Rob fait correspondre des albums ou des chansons qu’il aime aux événements de sa vie et son addiction à la musique prend souvent le pas sur ses sentiments. J’ai trouvé le style d’écriture original et particulièrement adapté à cette histoire d’amour à 3 (lui, elle(s), la musique) !

Ce que dit la 4è de couverture : « Disquaire à Londres, Rob vient de se faire plaquer. A trente ans passés, il doit se rendre à l’évidence : s’il maîtrise le répertoire de Dylan, il n’a jamais rien compris aux femmes. Serait-il passé à côté de l’essentiel ? Depuis son premier flirt autour d’un bac à sable à cette nuit avec une chanteuse country, Rob dresse le top ten de ses ruptures les plus déprimantes et une compilation désopilante des états d’âme de l’homme moderne. »

Soldes riquiqui

DSCN3287

Depuis quelques années je ne fais plus vraiment les soldes ; la faute aux promos, aux jours en or et autres offres privilèges, etc… qui fleurissent au fil des mois, rendant ainsi le rendez-vous des soldes presque inintéressant.

Ma moisson 2015 se résume à cette jolie paire de sneakers Adidas multicolores que j’adore porter avec mon jean boyfriend pour un look décontracté mais stylé aussi ! Je l’ai choisie dans l’esprit de mon sac à fleurs de la même marque.

En fait, la canicule a eu raison de ma fièvre acheteuse et finalement ça n’est pas plus mal car vraiment, je n’ai besoin de rien. Mon armoire déborde, mon shoesing encombre ma salle de bain et ma chambre et surtout, mon compte en banque respire !

Et vous, faites-vous les soldes ? Avez-vous fait de bonnes affaires cet été ?

Aïd el Fitr !

DSCN3281

Le Ramadan s’est terminé il y a quelques jours et comme d’habitude mon ami Farid m’a offert des douceurs orientales pour marquer la fin de cette période de partage si importante pour les musulmans (et pour la gourmande que je suis !).

Cette année encore je me délecte de ces belles et excellentes pâtisseries faites maison qui accompagnent avec bonheur une tasse de thé à la menthe bien sûr. J’aime ces saveurs sucrées, de miel, de sésame et de fleur d’oranger. Elles me font littéralement voyager.

Comment ça ce post est en total décalage avec le précédent ?!!

Pour les petits creux

DSCN3280

On connait bien les box beauté, un peu moins les box gourmandes. Aujourd’hui je vous en présente une très sympa, j’ai nommé Gula.

Cette box propose des en-cas élaborés par des nutritionnistes, sains et équilibrés, à mille lieues de la sempiternelle barre chocolatée bien trop sucrée. Les produits sont garantis sans colorant, sans conservateur et sans sucre ajouté. En revanche ils sont riches en vitamines, minéraux, fibres et protéines.

Le coffret Gula est un distributeur compact qui contient 16 portions individuelles (8 recettes) à base de fruits et de graines venus du monde entier. Un guide de dégustation accompagne chaque box, offrant un descriptif des différentes recettes. La composition exacte figure sur la barquette elle-même : ingrédients bien sûr, mais aussi teneur en lipides, glucides, etc…

J’aime la présentation du produit, les noms donnés aux recettes (par exemple celui-ci : Ouistiti, bienvenue dans la jungle, un mélange de noix de cajou, de banane séchée, de chips de banane, de raisins noirs et de cerises) ainsi que l’aspect santé et l’exotisme des ingrédients.

Au gré de mes dégustations j’ai découvert les baies de goji, les graines de courge, la vinette et bien d’autres délices de la nature. Et au-delà de la découverte de nouvelles saveurs j’en ai apprécié d’autres, connues celles-là, ou revisitées.

Gula propose 3 formules : sans engagement (1 mois), 3 mois et 6 mois. Alors, allez-vous craquer pour ce condensé de valeurs sûres, de nouveautés, de plaisir et de surprises ?

# 28 – Pierre(s)

DSCN3276

A la découverte du thème de la semaine j’ai immédiatement eu une idée, une bonne idée j’veux dire !

Et puis la canicule a eu raison de ma motivation… Pour illustrer ce thème comme j’avais spontanément pensé le faire j’aurais dû aller au centre-ville, affronter les brûlants rayons de soleil, la foule des touristes, etc… Bref, j’aurais dû me bouger et ça, cette semaine, c’était au-dessus de mes forces !

Je me suis donc rabattue sur une photo archi facile, prise dans… mon salon !

J’aime bien cette pierre, un souvenir d’une jolie fête, d’un temps révolu aussi… J’aime son côté kitsch comme le sont parfois (souvent ?) nos objets du quotidien. Eh oui, la vie n’est pas faite que de glamour et de bon goût et c’est aussi le mélange des genres qui donne une saveur inestimable à nos existences, in my opinion !