Ma (toute petite) revue ciné de mars

Le mois de mars a filé, littéralement. Au début de ma période de chômage je pensais que j’aurais plein de temps pour mes loisirs et pour aller au ciné en particulier. Mais il s’avère qu’un emploi du temps ça se remplit vite, même quand on ne va pas au bureau. Bref, tout ça pour dire que je n’ai vu qu’un film en mars !

J’ai vu Miss Sloane de John Madden. C’est l’histoire d’une lobbyiste qui, après avoir travaillé pour un groupe de pression en faveur du port d’armes, s’est ralliée au lobby qui soutient la régulation de la vente d’armes ; ce qui lui aura valu un procès face à son ancien employeur. Le film plonge le spectateur dans un univers froid et sans pitié où la pression et la tension règnent en maître. On suit les manipulations d’Elizabeth Sloane (y compris à l’égard de ses propres collaborateurs) mais aussi celles des hommes politiques, des lobbyistes concurrents et des dirigeants de grandes entreprises et il semblerait que tout soit permis pour parvenir à ses fins. Intimidations, chantage, abus de confiance sont les armes de tout ce petit monde… Le film est centré sur le personnage d’Elizabeth, une femme autoritaire et glamour, odieuse et poignante, et l’interprétation de Jessica Castain (que j’ai enfin découverte, mieux vaut tard que jamais, hein !) est parfaite. J’ai aimé cette incursion dans les hautes sphères de Washington et le contrôle et la maîtrise d’Elizabeth qui s’oppose à la corruption et au pouvoir des hommes. Cette femme peu ou pas sympathique force tout de même l’admiration de par sa détermination (elle ne vit que pour son métier) et sa capacité à mener le jeu dans cette guerre d’influence. Cette lobbyiste est une solitaire à l’allure glaciale et toujours impeccable, droguée aux amphétamines, narcissique mais surtout, surtout, conquérante.