A 88 km au nord de Strasbourg

L’avantage de vivre dans une région frontalière c’est qu’on peut être dépaysé sans parcourir de nombreux kilomètres.

L’autre jour, alors que j’avais envie d’entendre une autre langue (et de me promener dans une ville où les trottoirs sont propres), j’ai pris la direction de Karlsruhe, une ville du Bade-Wurtemberg qui compte environ 300 000 habitants. Il s’agit d’une jeune cité (elle est née il y a 3 siècles à peine) où se côtoient la pierre et la verdure.

J’ai commencé ma découverte par le château et son parc où il fait bon flâner sous les grands arbres et entre les cyclistes qui sont légion (et rapides mais attentifs aux badauds). Le château de style baroque abrite le musée régional badois que je n’ai pas visité, le beau temps ne m’incitant pas du tout à m’enfermer. L’édifice constitue le coeur de la ville qu’il coupe en 2 : au nord se trouve le parc et les rues de la ville rayonnent au sud.

Le centre-ville est largement piétonnier et invite lui aussi à la promenade. A l’heure du déjeuner j’ai fait une halte sur une terrasse ombragée, au calme, après en avoir testé une autre pour siroter une bière (allemande et bio bien sûr) en guise d’apéro !

Au hasard de ma balade je me suis retrouvée dans un quartier cosmopolite et populaire, puis dans un autre beaucoup plus cossu où il y avait un joli jardin particulièrement bien entretenu et qui m’a attirée jusqu’au moment où j’ai constaté que l’entrée est… payante. Bizarre pour un jardin « public »…

Hormis le château, la ville ne comporte pas de monuments particulièrement remarquables. Le visiteur doit donc fouiner pour trouver ses propres centres d’intérêt. En ce qui me concerne j’ai adoré croiser des sculptures modernes, j’ai déniché des plaques en hommage à des victimes de la déportation et j’ai entrevu des jardins cachés à l’arrière des habitations.

Et puis, comme à chaque fois que je vais à l’étranger, j’ai fait un tour dans un supermarché, histoire de voir ce que consomme l’homme de la rue ; mon cabas est resté vide de nourriture, mais pas de bière ! On ne se refait pas !

Voilà comment j’ai passé une agréable journée, avant de rentrer en empruntant les fameuses autoroutes allemandes sans limitation de vitesse. J’adore !

Les petits bonheurs # 28

J’ai bien aimé ces derniers jours. Je crois pouvoir dire que j’en ai bien profité.

Cette semaine

  • j’ai été contactée par une agence d’intérim.
  • j’ai mis mes jolies socquettes roses fluo.
  • Farid m’a appelée.
  • j’ai fait la connaissance de Gaspard, né le 19 avril.
  • j’ai passé une agréable soirée avec Christelle.
  • Nathalie, une collègue, a remarqué mon bracelet Les Néréides et l’a trouvé sympa !
  • j’ai eu ma paie.
  • j’ai eu cette chouette sensation d’être (presque) efficace au bureau.
  • j’ai quitté le bureau à 16 heures jeudi. Le week end a commencé tôt !
  • j’ai mis mon joli rouge à lèvres Rose vanity.
  • j’ai vu des ragondins.
  • Anne m’a payé une bière. On a bien discuté, de plein de choses. Et de Fred aussi…
  • j’ai fait une grasse mat’.
  • j’ai fait la connaissance de Paola, née le 3 avril. C’était la semaine des bébés !
  • j’ai profité d’une agréable journée à la campagne avec Anthony, Antoine, Audrey, Caroline, Eléa, Jean, Katia, Louise, Nicole et Paola.
  • j’ai mangé du foie gras.
  • Katia m’a donné une robe trop petite pour elle. Cool !
  • je me suis posée pour lire, pendant des heures.
  • j’ai déjeuné à Niederbronn-les-Bains avec Anthony, Audrey, Eléa et Nicole.
  • j’ai joué à des jeux de société.
  • j’ai dîné à la campagne.
  • j’ai vu des chauve-souris.

Bonne nuit et à mardi sur le blog !

Les petits bonheurs # 15

Voilà déjà la fin de la semaine… J’ai essayé de profiter au mieux de mon temps « libre ».

Cette semaine

  • j’ai dîné à la campagne.
  • j’ai mangé en position allongée, un peu à la manière des Romains !
  • Aurélie m’a envoyé un gentil mail.
  • j’ai déjeuné à la campagne.
  • Marc m’a envoyé ce qu’il m’avait promis.
  • j’ai vu Stéphane jouer à son vrai niveau. Ca frappe sec !
  • j’ai bu une bière avec Muriel. Merci partenaire !
  • j’ai caressé un chat.
  • j’ai eu un entretien d’embauche.
  • j’ai mangé du lamele.
  • j’ai passé une super soirée avec Muriel. On a bu des coups et on a refait le monde aussi.
  • j’ai croisé Alex, Anton, Beth et Gaenor.
  • j’ai acheté un joli vernis à ongles, Big Spender d’Essie pour ne pas le nommer.
  • j’ai rendu visite à Isabelle dans sa jolie boutique.
  • j’ai passé un chouette moment au pub avec Alex, Anton, Beth et Gaenor.
  • j’ai croisé ma voisine-à-vélo et on a bien discuté.
  • j’ai déjeuné à la campagne, avec ma mère et Caroline.
  • j’ai vu un écureuil.

Bonne fin de dimanche de Pâques !

Les petits bonheurs # 13

De lundi à dimanche j’ai été bien occupée. Et j’ai pris du bon temps, aussi.

Cette semaine

  • j’ai croisé ma voisine-à-vélo.
  • j’ai fait une sieste.
  • j’ai croisé ma voisine Nicole. On a bien discuté, dans la rue et au soleil.
  • Sylvie a eu ma carte postale.
  • j’ai fait une pause lecture au jardin botanique.
  • j’ai pris un café en terrasse et il y avait moyen de choper un coup de soleil !
  • j’ai eu un entretien en cabinet de recrutement.
  • Nicolas m’a appelée.
  • j’ai mis mon long gilet à franges acheté à Hambourg.
  • j’ai croisé mon médecin à moto.
  • j’ai eu un entretien en agence d’intérim.
  • j’ai déjeuné à la campagne.
  • j’ai croisé ma voisine-qui-sourit-tout-le-temps.
  • j’ai rendu un (tout petit) service à Mélanie.
  • j’ai écouté tous les albums de Julien Doré et c’était agréable.
  • j’ai mis des boucles d’oreilles.
  • j’ai mis ma combi-talon !
  • j’ai accompli la jolie mission que m’avait confiée Marlène.
  • j’ai dîné à la campagne.
  • j’ai bu une bière avec Nicolas et maman.
  • j’ai croisé Sophie.
  • Farid m’a appelée.
  • Stéphane m’a demandé comment se sont passés mes entretiens de la semaine.
  • j’ai débordé Stéphane 3 fois !

Allez, profitez bien de la fin de ce dimanche et à la semaine prochaine !

Mes adresses gourmandes à Copenhague

DSCN3815

Pour moi, découvrir une ville, au-delà de ses monuments emblématiques, c’est aussi découvrir ses salons de thé, ses restaurants, ses bars. Eh oui, gourmande un jour, gourmande toujours ! Et je n’ai pas dérogé à cette douce règle lors de mon escapade à Copenhague.

Le Danemark est connu pour ses bières dont la plupart ne sont pas exportées en France. Je m’en suis octroyée une par jour (ça va, c’est raisonnable) et je dois dire que ces pauses désaltérantes ont été fort agréables. La première bière que j’ai goûtée, la plus chère aussi (7 € la pinte, oui, quand même !) je l’ai commandée au Carlton, un bar-café-restaurant fort accueillant situé à Halmtorvet 14 (non loin de la gare). Ma Carls special, une Pilsner était tout simplement parfaite, ainsi que l’ambiance musicale et chaleureuse de l’endroit.

Autre endroit où faire une pause gourmande, Mormors ! Ce café à la décoration surchargée, nostalgique et chaleureuse offre un large choix de boissons, de muffins, de cookies, de scones, de sandwichs. J’y ai savouré le délicieux cappuccino parfaitement crémeux que vous voyez sur la photo. Mormors est l’endroit idéal pour faire une pause après avoir rendu visite à la Petite Sirène et avoir dit bonjour aux gardes du palais d’Amalienborg. Il est situé à Bredgade 45.

Une escapade à Copenhague n’aurait pas été complète sans avoir goûté le fameux sandwich ouvert, le smorrebrod, l’élément central du déjeûner scandinave. La base est une tranche de pain noir tartinée de beurre sur laquelle on peut ajouter, au choix, divers ingrédients tels que du hareng, du saumon, des crevettes, etc… Moi j’ai découvert le smorrebrod chez Andersen Bakery situé à Bernstoffsgade 5 (en face de la gare). Je l’ai choisi au saumon arrosé d’un jus de citron, à l’avocat et à la ciboulette. Un délice !

Copenhague regorge d’adresses gourmandes et je ne suis malheureusement pas restée assez longtemps pour en profiter à fond… Sachez que les Français s’y retrouvent largement, la variété de pains proposés est impressionnante. J’ai aussi adoré les viennoiseries (à la cannelle notamment) et les bagels.