Ma (toute petite) revue ciné de décembre

La quantité ne fait pas la qualité, on le sait, et ça s’illustre une fois encore. En décembre je n’ai vu qu’un film mais quel film !

J’ai vu Pupille de Jeanne Herry, un film sensible et émouvant. Il nous plonge dans l’univers de l’adoption avec l’histoire de Théo, né sous X dont la mère a deux mois pour revenir sur sa décision de laisser son enfant, définitivement. Deux mois pendant lesquels on suit les démarches des services de l’aide sociale et du service en charge de l’adoption. Pendant cette période, une famille s’occupe du bébé et les services sociaux doivent trouver la future mère adoptante. La rencontre de l’enfant et de sa nouvelle mère, permise par une équipe de travailleurs sociaux dévoués, est parfaitement bien illustrée, de manière intimiste. J’ai adoré ce film qui m’a fait pleuré (beaucoup) et rire aussi. L’empathie, l’amour naissant et l’amour fuyant sont magnifiquement interprétés par tous les personnages que j’ai trouvé justes, de celui de la mère biologique à la mère adoptante en passant par l’assistante sociale ou l’infirmière. L’attention de tous ces intervenants pour que se tisse un nouveau lien est belle, très belle. Pleine de douceur et d’humanité. Je vous recommande mille fois ce film, histoire de finir l’année dans l’humain, dans les vraies valeurs de la vie.