La balade aux magnolias

Chaque année je guette la floraison des magnolias. Chaque année ce moment est un ravissement. Et l’édition 2017 ne déroge pas à la règle.

J’ai profité d’un après-midi très printanier, presqu’estival, pour flâner dans Strasbourg et admirer ces arbres magnifiques. Je connais pas mal d’endroits où les trouver et certains sont d’ailleurs tout près de chez moi.

Les touches roses et la majesté de ces arbres ont agrémenté une belle promenade sous un soleil radieux jusqu’au quartier de l’Observatoire, ponctuée d’une pause café-téléphone fort agréable.

Ou comment faire le plein de vitamine D avec plaisir et en beauté !

Paris, esprit village

039

Paris c’est gris, Paris c’est le béton, Paris c’est la foule et les gens qui font la gueule… Qu’il parait !

Alors oui, c’est un peu ça mais pas que, oh non ! Il suffit de sortir des sentiers battus et de quitter les grandes artères pour trouver la quiétude, des ruelles quasi désertes et verdoyantes. Ab-so-lu-ment !

Lors de ma récente escapade parisienne je suis partie à la découverte du 13è arrondissement qui m’a menée de l’avenue des Gobelins à l’avenue d’Italie. J’ai vu des enseignes d’antan, un ancien atelier de teinturerie dans la cour du château de la Reine-Blanche. De quoi voyager dans le temps !

J’ai aussi vu beaucoup de street art dont des oeuvres de Miss Tic et Jef Aérosol notamment. J’adore ! Et si vous avez bien lu mon post du 22 septembre vous savez déjà que j’ai découvert le premier gratte-ciel d’habitation de notre jolie capitale. Parce que oui, le béton était aussi présent pendant ma balade. Mais pas que !

En effet j’ai aussi arpenté de bien agréables rues et ruelles, pavées le plus souvent, et en pente parfois. Et coupées de la frénésie de la ville. La Butte aux Cailles offre un esprit village où l’on a envie de prendre son temps, de caresser les chats qu’on croise, de boire un verre à la terrasse d’un café de quartier tout en regardant les habitants aller et venir.

Les maisons du quartier sont bordées d’arbres, les glycines courent sur leurs façades leur donnant un véritable air campagnard et ce d’autant plus que les voitures sont quasiment absentes de ces rues. J’ai particulièrement apprécié l’ambiance du square Daviel qui est en fait une impasse où se succèdent d’anciennes maisons d’ouvriers qui ont l’air fort confortables (et un peu bobo aussi !).

Un peu plus loin s’alignent de petites maisons aux façades colorées, rue Dieulafoy, qui a été le point d’arrivée ou presque de ma promenade bucolique, oui oui, en plein Paris !

Je vous recommande la découverte du 13è arrondissement qui vous fera résolument oublier les grands immeubles haussmanniens et qui vous fera voir Paris d’un oeil différent, moins urbain, plus humain.

Je pense que cette escapade serait encore plus agréable au printemps, histoire de profiter des nombreuses fleurs qui doivent joliment agrémenter le décor.

Magnolia (forever)

27

La tradition du mois d’avril c’est de prendre en photo les magnolias en fleur. 2015 ne déroge pas à la règle. C’est comme ça.

Ces jolis arbres sont assez nombreux dans mon voisinage élargi et j’apprécie toujours la promenade printanière teintée de ce rose délicat qui me mène à eux, que le ciel soit bleu ou gris.