Ma (toute petite) revue ciné de septembre

Septembre s’achève déjà et je n’ai pas trouvé le temps (ou l’envie ?) d’aller plus d’une fois au cinéma en ce mois de rentrée.

132903-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

J’ai vu Cézanne et moi de Danièle Thomson. C’est l’histoire de l’amitié qui lie Paul Cézanne et Emile Zola, tout au long de leur existence. Il y est aussi question de classes sociales, de renommée, de création, de femmes, de rivalités, etc… On découvre le caractère acariâtre du peintre et celui beaucoup plus arrangeant de l’écrivain. On suit leurs voyages entre Paris et Aix, au gré de l’inspiration de l’un et de l’autre. La lumière de la Provence est belle mais les expositions et les sorties parisiennes sont autant d’épreuves pour le peintre en mal de reconnaissance. Zola quant à lui sait y faire et navigue dans les cercles d’influence qui assoient son succès. On pourrait penser qu’il s’agit d’un joli film, où la création et l’amitié, deux thèmes intéressants, ont la part belle. Oui mais, parce qu’il y a un mais, quelque chose ne fonctionne pas. En tout cas je n’ai pas été touchée, je ne suis jamais vraiment entrée dans l’histoire… Et je crois bien que l’accent provençal raté de Guillaume Gallienne y est pour beaucoup… au-delà de l’ambiance générale du film que je n’ai pas du tout appréciée…