Les petits bonheurs # 129

J’ai passé une bien belle semaine dont je suis ravie de vous parler ce soir.

Gilles a apporté des viennoiseries au bureau. Et j’ai pris le train avec mon collègue Guillaume.

J’ai bien profité de la clim chez moi. Et j’ai apprécié la fraîcheur (toute relative) des heures tardives.

J’ai passé de belles soirées au club à l’occasion du tournoi qui se déroule dans une ambiance agréable. Et puis j’ai applaudi les victoires de Dominique, Marc, Stéphane et Stéphanie. Bravo à eux !

J’ai eu le nez fin pour le pari sur le match France – Etats-Unis de la coupe du monde féminine de foot. Et hop, 5 points dans mon escarcelle !

J’ai croisé ma gentille voisine, elle est toujours aussi souriante. J’ai aussi croisé Patricia, une autre gentille voisine.

J’ai signé un CDI. En-fin ! Vous n’imaginez pas à quel point je suis soulagée de quitter les rangs de Pôle Emploi et d’intégrer un service sympa avec un manager humain et qui ne se prend pas pour le roi de la terre !

J’ai profité d’une agréable terrasse pour un dîner entre amis avec Alex, Farid, Héléna, JP, Maria et Virginie.

J’ai participé à la coupe du Crédit Mutuel avec Clément, Jean-Yves et Roland. On a gagné la rencontre haut la main (3 – 1) et là encore, quelle belle ambiance. On a vraiment formé une chouette équipe. A titre personnel je suis ravie de ma facile victoire qui me permet d’engranger de la confiance pour mes prochains matchs.

Voilà, une fois de plus le tennis m’a prouvé que je suis capable d’efforts malgré la canicule. Je suis fière de moi et c’est suffisamment rare pour que je ne me gêne pas de le dire !

# 26 – Pastel

Je ne suis pas sortie de chez moi pour illustrer le thème de la semaine. On pourrait donc croire que je ne me suis pas cassé la tête ! Et pourtant !

Pour moi une couleur doit être affirmée, elle doit claquer. Surtout quand il s’agit de la couleur d’un vêtement, peau très blanche oblige. Mais aussi quand il s’agit de déco, de linge de lit, etc…

Il s’avère donc que j’ai peu d’objets pastels et que cette serviette de bain n’est pas du tout représentative de mon univers. Elle est en quelque sorte l’intruse de mon intérieur, une exception à la règle.

Crème à la mangue

Aujourd’hui je vous propose la recette dont je vous ai parlé dimanche, idéale pour les jours de fortes chaleurs et qui se savoure froide, juste sortie du frigo.

Pour 4 personnes il faut : 160 g de mascarpone, 1 yaourt nature, 10 cl de crème fleurette bien froide (placée 15 minutes au congélateur), 2 mangues mûres à point, 1 citron vert, 2 sachets de sucre vanillé, 2 cuillères à soupe de sucre semoule (ou de sucre glace).

La marche à suivre :

– peler et dénoyauter les mangues, couper la chair en dés.

– presser le citron et filtrer le jus.

– mixer les dés de mangue avec le jus de citron et le sucre vanillé de façon à obtenir un coulis homogène. Verser dans un bol et réserver au frais.

– fouetter le mascarpone dans un saladier très froid avec le yaourt nature et le sucre semoule (ou le sucre glace).

– monter la crème fleurette en chantilly et l’incorporer au mélange au mascarpone, en soulevant la préparation de bas en haut de façon à bien aérer la crème.

– répartir le coulis de mangue et la crème au mascarpone dans 4 verres ou 4 coupes, en alternant les couches de coulis et les couches de crème.

– placer au frigo pendant 30 minutes et servir bien frais.

Je trouve ce dessert parfait pour les jours de canicule. Pile poil pour aujourd’hui quoi !

Les petits bonheurs # 128

Une douce semaine se termine. Voyez plutôt de quoi elle a été faite.

J’ai vu des lézards. J’adore ces petites créatures qui sont une sorte de témoignage d’un passé très lointain du règne animal sur notre planète.

J’ai pris l’apéro chez Catherine. On a bu de la bière, bien sûr ! Ben oui, cette super voisine travaille chez Kronenbourg et elle a toujours de la bière au frais, évidemment ! C’était pour elle l’occasion de me remercier d’avoir pris soin des plantes sur sa terrasse, mission que je n’ai eu aucun mal à accomplir puisqu’il a plu chaque jour de son absence…! Et puis Catherine, dans son immense gentillesse m’a offert un peu de senteur de Provence. Fallait pas, vraiment !

J’ai mangé les premiers abricots de la saison. Et ils étaient offerts par mon employeur !

J’ai fait une promenade en ville, un soir après le boulot. Ca a du bon de débaucher à 16 heures !

J’ai passé une super soirée au club avec Chantal, Corinna, Katia, Muriel et Stéphanie. Elles étaient venues pour me soutenir mais un couac dans l’organisation du tournoi a fait que je n’ai pas eu d’adversaire ce soir-là… match reporté au lendemain. Mais qu’à cela ne tienne, on a dîné ensemble, discuté et ri.

J’ai suivi une formation produits dans ma nouvelle entreprise. Je sais enfin à quoi ressemble les pièces que j’approvisionne !

Stéphane m’a fait rire au sujet du résultat de mon match (que j’ai perdu…). Et j’ai pris mon 200è cours ! Avoir un super coach comme Stéphane me motive toujours autant et ça fait 6 ans que ça dure.

J’ai anticipé l’arrivée de la canicule en préparant toutes mes tenues de la semaine prochaine. Envisager de repasser en pleine canicule était au-dessus de mes forces. Je suis donc fin prête pour affronter les fortes températures que nous annonce Météo France.

J’ai passé une soirée tranquille et remplie de confidences avec Muriel.

J’ai vu Paul de loin. C’est un Anglais qui vit à Strasbourg depuis des années et que je croise de temps en temps dans mon quartier. Moi je sais qui il est mais lui ne me connait pas !

J’ai déjeuné à la campagne et, une fois n’est pas coutume, j’ai apporté le dessert. Je vous dévoilerai la recette mardi. Quel teasing n’est-ce pas ?!!

J’ai vu une ancienne Autobianchi rutilante.

Voilà, c’est tout. Et franchement, je trouve que c’est pas mal du tout !

# 25 – Au bord de l’eau

Je crois bien que c’est la première fois depuis le début de l’année que je pioche dans ma photothèque pour illustrer le thème de la semaine. J’espère donc que vous ne m’en voudrez pas d’avoir cédé à la facilité.

Quand j’ai découvert le sujet j’ai immédiatement pensé à cette photo prise en… 2013 ! Ce flash, étonnant après tant d’années, m’a semblé être suffisamment révélateur pour que je ne cherche pas à faire une nouvelle image.

Ca se tient ou je suis une grosse flemmarde ?!!

Invader alsacien !

Paris et Lyon ont leurs space invaders. Mais Strasbourg n’est pas en reste, voyez plutôt !

Elle est pas mimi cette cigogne pixelisée ?

Je l’ai découverte au détour d’une rue de mon quartier. Pour l’instant je n’ai déniché que cet exemplaire mais j’espère bien débusquer d’autres membres de la colonie !

Hydratante et bio

J’ai la peau sèche et l’eau calcaire de Strasbourg n’arrange rien à l’affaire… Je suis donc perpétuellement à la recherche de produits hydratants. Et puis depuis quelques temps je suis attentive à la composition de ce que j’utilise sous la douche notamment, pour moi bien sûr, mais aussi pour l’environnement.

J’ai découvert la marque Naturémoi récemment et dans la gamme des gels douche et crèmes de douche je me suis tournée vers la crème douche hydratante à l’amande douce de Provence 100 % bio. 96 % des ingrédients de la formulation de ce produit sont d’origine naturelle, formulation qui est biodégradable à 98 %. Pas mal, non ?

Le produit est agréable à utiliser et laisse ma peau douce et souple. Objectif atteint ! En option, le parfum de cette crème douche est subtile et douce, au top quoi ! Et cerise sur le gâteau, la production de ce produit est 100 % française. A l’ère de la promotion des circuits courts c’est plutôt un bon point, vous ne trouvez pas ?

Au-delà de la qualité de ce produit en particulier, j’aime les valeurs de cette marque dont les formules sont basées sur des critères de naturalité, de biodégradabilité et de haute tolérance. Ainsi, les produits sont garantis sans sulfate, ni silicone, ni paraben et les extraits utilisés sont issus à 100 % de l’agriculture biologique. La marque agit également en faveur de la préservation de l’eau et donc à la protection des espèces sauvages. Et puis, du côté des emballages, notez qu’ils sont recyclables et que les grands formats sont privilégiés, dans un but de réduction des déchets.

Je trouve que cette marque a de nombreux atouts à l’heure de la sensibilisation du grand public à la protection de l’environnement et à la tendance du consommer moins mais consommer mieux.

Cette tendance vous parle ou vous laisse de marbre ?