Les petits bonheurs # 43

Il y a eu des hauts et des bas cette semaine mais je n’ai envie de retenir que les bons moments, absolument !

Cette semaine

  • j’ai croisé Dominique en coup de vent, certes, mais j’ai quand même eu le temps de lui faire la bise pour son anniversaire.
  • un  collègue m’a demandé si je connais… M. ! Euh, comment te dire…?!
  • j’ai croisé ma voisine-qui-travaille-chez-Kronenbourg avec qui il est toujours agréable de discuter, ne serait-ce que 5 minutes.
  • j’ai marché sur un tapis de feuilles mortes.
  • j’ai passé une agréable soirée avec Virginie.
  • j’ai échangé quelques mots avec Mohamed que j’ai croisé par hasard.
  • mes collègues ont montré de l’attachement à mon égard. Ca fait plaisir de se sentir intégrée dans une chouette équipe !
  • j’ai pris le train avec M. tous les matins. Et l’ascenseur aussi !
  • j’ai déjeuné avec M.
  • je me suis promenée sous le doux soleil d’octobre.
  • Mélanie m’a fait un agréable soin du visage.
  • je me suis couchée tôt à plusieurs reprises.
  • j’ai participé à un tournoi de tennis. Résultat : une victoire et une défaite. Et l’occasion de rencontrer de futures partenaires avec qui on a prévu de faire un double prochainement.
  • j’ai déjeuné avec Alban, Muriel et Stéphanie.
  • j’ai fait une sieste.
  • j’ai commencé la mise à jour de mon CV.
  • j’ai croisé ma voisine-à-vélo.
  • j’ai passé une très bonne soirée avec Muriel.
  • j’ai paressé chez moi, une journée entière, en pyjama.

A bientôt pour de nouveaux petits bonheurs !

La citation de la semaine # 93

C’est ce que j’ai envie de dire à M. qui me dit qu’il n’arrive pas à se libérer !

Bien souvent on est prisonnier de la vie qu’on s’est construite par paresse ou par conformisme. Et pourtant, bien souvent la liberté est à portée de main pour qui n’a pas peur de s’émanciper d’une situation frustrante ou d’une relation stérile…

La liberté c’est avoir envie de quitter ses chaînes, c’est faire en sorte que quelque chose change. La liberté demande de la volonté et des efforts qu’il faut consentir sous peine de vivre entravé et malheureux.

A l’huile de noix de macadamia

J’ai découvert la marque Aussie il y a peu. Enfin !

Cette marque venue d’Australie propose notamment la gamme de produits Miracle Moist à l’huile de noix de macadamia qui possède des vertus hydratantes. Je me suis naturellement tournée vers le shampooing que j’espèrais adapté aux besoins de mes cheveux secs.

J’ai été attirée par le packaging, les kangourous bondissants qui y figurent notamment. Aurais-je besoin d’ailleurs ? Sûrement, mais là n’est pas le sujet du jour ! Et puis à l’ouverture du flacon se répand un parfum qui m’a immédiatement plu.

Le résultat après utilisation est top. J’aime la douceur, le volume et la brillance apportés aux cheveux qui gardent leur nature (ondulée pour ma part). Une toute petite dose de produit suffit, même sur cheveux longs ce qui rend ce shampooing relativement économique. Le produit mousse beaucoup, ce qui implique un temps de rinçage assez long mais c’est un moindre mal au vu du résultat !

J’aime ce shampooing mais je me dois d’être honnête avec vous, si vous êtes adeptes de produits bio vous devrez passer votre chemin… ce produit n’a rien de naturel, rien du tout.

Les petits bonheurs # 42

Les derniers jours ont été placés sous le signe de l’amour. Que c’était bon !

Cette semaine

  • j’ai pris mon sac cartable vert fluo acheté à Londres il y a plusieurs années et que j’aime toujours autant. D’ailleurs, je ne sais pas pourquoi je l’utilise si peu…
  • M. m’a attendue au coin de la rue, au petit matin, et on est allé à la gare ensemble. Et on s’est embrassé dans l’ascenseur.
  • j’ai rencontré un fournisseur toute seule.
  • M. m’a appelée.
  • j’ai poursuivi ma mission de cat sitter. Et j’ai pris une bière dans le frigo. Merci voisine-qui-travaille-chez-Kronenbourg !
  • M. a acheté des préservatifs. Youpi !
  • j’ai mangé une tartelette au citron.
  • M. portait une marinière le jour où je portais ma robe marinière. Ca s’appelle les grands esprits !
  • M. a couru pour pouvoir prendre « notre » train.
  • j’ai dîné à la campagne.
  • ma voisine-qui-travaille-chez-Kronenbourg m’a rapporté un cadeau de Barcelone.
  • j’ai déjeuné avec M.
  • j’ai découvert le corps de M. et la douceur de sa peau.
  • j’ai fait une sieste.
  • j’ai trouvé 20 euros dans la rue.
  • j’ai participé à un atelier de découverte de la naturothérapie chez Mélanie.
  • j’ai dîné chez Mélanie et Olivier.
  • j’ai participé à un petit déjeuner basé sur la naturothérapie chez Mélanie.
  • je me suis promenée sous la pluie.
  • j’ai passé une super soirée avec Aurélie.
  • je me suis occupée d’un dossier qui me tient à coeur.
  • j’ai passé une journée tranquille chez moi.

Bonne fin de soirée !

L’anachronisme annuel

Bon, 2017 ne fait pas exception… Cette année encore le cirque commercial de Noël démarre tôt…

Comme tous les ans je n’ai pas envie d’entendre parler de fêtes de fin d’année à peine la rentrée passée. J’ai plutôt envie de profiter de chaque chose en son temps, moi…

Comme tous les ans je risque fort d’arriver à Noël déjà bien gavée par cette fête (que je n’apprécie guère)…

Les petits bonheurs # 41

La douceur a prédominé ces derniers jours. Ca fait un bien fou !

Cette semaine

  • mon contrat a été prolongé.
  • j’ai passé de bonnes nuits.
  • la complicité avec mon gentil collègue s’est confirmée.
  • j’ai vu de près mon collègue qui Lui ressemble. C’était quelque peu troublant !
  • j’ai mis mon joli poncho acheté au salon Tendance Vintage l’année dernière.
  • il y avait de la brume dans la plaine au moment du lever du soleil. C’était beau !
  • j’ai déjeuné avec mon gentil collègue.
  • mon gentil collègue m’a tenu par la main, m’a embrassée.
  • j’ai tenté ma chance à l’Euromillion, vendredi 13 oblige.
  • j’ai démarré ma mission de cat sitter qui correspond aux vacances de ma voisine-qui-travaille-chez-Kronenbourg.
  • je me suis promenée dans un beau quartier de Strasbourg, sous le soleil.
  • on s’est promené main dans la main. Car oui, vous l’aurez compris, mon gentil collègue est passé du statut de collègue à celui d’amant. Dorénavant je l’appellerai M ici.
  • M. a découvert mon chez moi, et tout particulièrement mon canapé !
  • M. m’a appelée.
  • Donka m’a proposé de faire un tennis avec elle prochainement.
  • Coach m’a demandé ce qu’il en est de mon contrat. C’est gentil !
  • j’ai fait un super entrainement avec mon super coach.

Allez, le week end est presque fini mais j’ai décidé d’en profiter jusqu’au bout !