Quelque chose à déclarer ?

Il y a quelques bars où je retourne régulièrement mais j’aime surtout découvrir de nouveaux endroits où boire un verre.

Dernièrement, grâce à une gentille ex-collègue qui avait repéré Le Douanier, j’ai dégusté de délicieux cocktails, dans une ambiance tamisée et à la déco originale, à la fois actuelle et vintage. Le papier peint donne l’impression d’être dans un tableau du Douanier Rousseau. J’adore !

Dès l’arrivée les serveurs se montrent accueillants et aux petits soins (pourvu que ça dure). Ils savent parler avec précision et enthousiasme des cocktails proposés et c’est fort appréciable quand, comme moi, on hésite entre plusieurs breuvages ! Il faut dire que TOUTE la carte est alléchante. Elle est une véritable incitation au voyage et nous emmène sur les 5 continents.

Ceux qu’on a choisis étaient superbement présentés et absolument délicieux. Le mien, à base de rhum était servi dans un bol aux accents asiatiques (ou africains ?).

Le Douanier propose aussi des planchettes pour les petits creux et pour… permettre aux amoureux de ces verres joliment raccoleurs de commander un 2è cocktail !

Vous l’aurez compris, j’ai passé une excellente soirée. J’ai autant apprécié ce que j’ai bu et mangé que le fauteuil aux accents 50’s dans lequel j’étais confortablement installée ! Et j’ai apprécié le geste au moment de payer : on nous a offert des shots de vodka, pour la route (que j’ai fort heureusement faite à pied !).

Pour conclure, rien à déclarer, tout est parfait chez Le Douanier ! Je vous recommande donc vivement ce bar situé au 5 rue de la Douane, évidemment !

Pour mon anniversaire, 6 mois plus tard !

Le mois d’août a démarré ; il était temps que je fête mon anniversaire, moi qui suis née en… janvier !

Je n’avais pas le coeur à la fête en début d’année. Je venais d’être licenciée et mon objectif était de trouver du travail. Mais je m’étais promis de marquer le coup une fois que j’aurais décroché un contrat et après ma période d’essai. Et voilà, c’est chose faite ! Alors place à la fête des papilles !

Comme d’habitude depuis quelques années, j’ai réservé une table dans un restaurant étoilé. Quand on ne veut pas être déçu il faut miser sur des valeurs sûres ! Cette fois j’ai choisi une adresse à la campagne, dans les vignes, pour changer des restaurants à Strasbourg.

Après un accueil simple et souriant mon invitée et moi avons rejoint notre table, où on était confortablement installé sur une banquette garnie de coussins moelleux. Bon début !

En apéritif on a choisi le cocktail maison, le Clara, du crémant à la crème de griotte. Tout en le sirotant on s’est plongé dans la carte. Le choix n’a pas été facile. Tout était très alléchant. Pour les grandes occasions, je privilégie en général la carte aux menus pour encore plus de plaisir (et d’embarras au moment du choix !).

Pour démarrer notre festin on a choisi le cannelloni de foie gras de canard d’Alsace. Il était accompagné de gelée d’abricot, de tuiles aux amandes et de chutney à l’abricot. Un pur délice. Je n’avais jamais goûté l’association foie gras – abricot mais c’est une idée à retenir ! C’est fameux !

Pour poursuivre j’ai commandé les langoustines grillées à la plancha accompagnées de vermicelles de soja aux légumes et aux herbes et d’un bouillon de carapaces présenté dans une… théière ! J’adore l’idée !

Mon invitée a opté pour le filet de boeuf d’élevage français dont la cuisson était parfaite. La viande était accompagnée de beignets d’oignons en tempura verte, de petits légumes de saison et d’un mousseux de pommes de terre à l’ail. L’assiette était très joliment présentée, très appétissante.

Le restaurant propose des vins au verre et sur les conseils du sommelier j’ai savouré un délicieux Meursault et mon invitée a siroté un Lalande-de-Pomerol. Ces vins étaient par-faits !

Pour la touche sucrée j’ai choisi un dessert au chocolat, bien sûr ! Le saotoubo est un fondant tiède aux chocolats grands crus Caraïbes et Manjari parfumé à la fève de Tonka accompagné d’abricots à la verveine et de sorbet à la pêche.

Mon invitée s’est quant à elle régalée d’un millefeuille de framboises et cerises servi avec une mousse glacée au citron vert.

Le cadre calme, au décor à la fois traditionnel et moderne était parfait pour profiter d’un délicieux repas hors du temps et bien loin du quotidien. Comme d’habitude dans les restaurants étoilés le service était présent et attentionné mais pas pressant. Ce moment a été très agréable, j’ai savouré chaque instant, chaque bouchée, chaque gorgée et je m’en délecte encore.

Je vous recommande donc vivement Le Cerf à Marlenheim. Vous ne serez pas déçus, c’est certain. Le restaurant dispose aussi d’une terrasse qui m’a l’air bien agréable pour une parenthèse en extérieur.