So British!

J’aime les ambiances qui me rappellent Londres et ses pubs. Mais dernièrement c’est un café anglais qui m’a charmée.

Le Claridge’s Café est un endroit élégant et cosy où l’on peut boire une bière au bar ou prendre un expresso confortablement installé sur de jolies banquettes en tweed ou en terrasse. Et puis on peut aussi y déjeuner ou s’y arrêter pour une pause sucrée.

Le service est parfait, tout en sourire et en gentillesse. La carte n’est pas à rallonge, ce qui garantit la fraîcheur des produits. Pour ma découverte de l’endroit j’avais choisi une salade. Elle était copieuse, bien présentée et équilibrée en goûts. J’ai terminé mon repas par un excellent café et c’est à souligner parce que ça n’est pas aussi facile à trouver qu’on pourrait le penser.

Je vous recommande cette nouvelle adresse gourmande située au 1 rue de Berne. Moi je pense y retourner bientôt pour savourer une pâtisserie sous les portraits de Churchill et de la reine !

Les petits bonheurs # 23

Je note mes petits bonheurs jour après jour, pour mieux me souvenir de ces instants qui ont la fâcheuse tendance à filer et aujourd’hui à nouveau je suis reconnaissante d’avoir pu profiter du quotidien en toute simplicité, avec douceur.

Cette semaine

  • j’ai mangé les premières fraises de l’année.
  • j’ai regardé quelques matchs de Roland Garros à la télé, après le travail.
  • Alex m’a appelée.
  • le beau-Maghrébin-du train était de retour. C’est toujours agréable pour les yeux !
  • un homme a souri en voyant mes cheveux voler au vent tourbillonnant.
  • Séverine m’a envoyé un gentil message.
  • j’ai croisé Manon.
  • j’ai passé une agréable soirée avec Alex, Farid, JP et Virginie.
  • j’ai bu un gin tonic, une boisson que je commandais souvent au bar il y a quelques années.
  • Muriel m’a payé une bière.
  • je suis allée chez le coiffeur.
  • j’ai vibré en regardant la finale dames de Roland Garros.
  • j’ai mangé une délicieuse glace banane au rhum-chocolat. Miam !
  • j’ai offert un joli bouquet.
  • j’ai passé une soirée à la campagne avec Chrystèle, Emily, Jean-Marc, Kevin, Louise et Viviane.
  • Manuel a pu reprendre le travail.
  • j’ai mangé les premières pêches de l’année.
  • j’ai fait une sieste.
  • j’ai regardé la finale hommes de Roland Garros.

Le week end se termine déjà… Faut dire qu’un week end de 2 jours c’est vraiment trop court !

2 jours aux Internationaux de Strasbourg

Roland Garros bat son plein. Mais cette année j’ai dû faire une croix sur une escapade à Paris pour cette occasion. Alors je regarde le plus de matchs possible à la télé (faut pas déconner !) et je me suis offert 2 jours aux Internationaux de Strasbourg, le tournoi féminin qui fait figure de répétition générale pour les joueuses avant la session parisienne. Cette année l’affiche était alléchante : 12 des 50 meilleures joueuses mondiales étaient dans le tableau.

J’avais pris des billets pour les 1/4 de finale qui se sont joués le jeudi de l’Ascension (vive les jours fériés !) et pour la finale qui a été disputée le samedi, sous un soleil généreux, voire plus !

La journée de jeudi a démarré par un beau match entre l’Espagnole Carla Suarez Navarro et la musculeuse Australienne Samantha Stosur que j’avais déjà vu jouer ici, en 2015 et qui s’est imposée grâce à son jeu tout en puissance. Et puis on a pu admirer les coups offensifs de Daria Gavrilova, une autre Australienne, face à Ashleigh Barty, australienne elle aussi ! Ces deux matchs ont été spectaculaires et très disputés. Le match 100 % australien s’est disputé en 3 sets, avec un suspens maximal, pour mon plus grand plaisir. C’est finalement la blonde qui s’est imposée, grâce à une incroyable et admirable combativité.

Les deux matchs suivants ont été beaucoup moins intéressants, et particulièrement celui entre Kristyna Pliskova et Caroline Garcia. La confrontation n’a été qu’une suite de fautes et une absence d’engagement. Et c’était bien dommage pour les spectateurs (chauvins) qui avaient attendu le début de ce match pour arriver au stade… La Française l’a finalement emporté mais le tennis féminin n’est pas sorti grandi de cette partie… Et pour finir, le dernier 1/4 de finale a opposé l’Américaine Shelby Rogers à la Chinoise Shuai Peng qui a un jeu un peu atypique, avec son coup droit et son revers à deux mains et qui a fini par faire mouche ! J’ai trouvé l’Américaine assez nonchalante et trop peu impliquée dans le jeu.

La journée a été intégralement baignée de soleil, ce qui a valu des dégâts sur la peau de nombreux spectateurs. Mais surtout, le beau temps m’a permis de profiter au maximum de ces moments dans les tribunes et de me donner envie de revenir deux jours plus tard, pour la finale !

Le samedi j’étais donc de retour dans le stade. Et cette fois c’était pour l’ultime partie du tournoi. J’aime beaucoup l’ambiance des finales ; il règne une ambiance particulière, il y a une effervescence spécifique et on sent vraiment que le dénouement est proche. Le week end australien a pu continuer puisque la finale était 100 % made in Australia! Je me réjouissais de revoir deux joueuses offensives et combatives et je m’attendais à un jeu intéressant. Le spectacle et le jeu ont été au niveau de mes attentes, pour mon plus grand plaisir. La finale, très disputée, s’est jouée en 3 sets, ce qui est toujours sympa pour le suspens. Samantha Stosur s’est finalement imposée, comme en 2015. La plus expérimentée des joueuses a su gagner les points importants et dépasser le stress. Elle a fait preuve d’une plus grands maîtrise que son adversaire, aux moments opportuns. Quel talent !

Je suis ravie de mon week end dans les tribunes d’un tournoi auquel je peux assister très facilement puisqu’il se joue à côté de chez moi et auquel je peux me rendre en tram, dans l’état d’esprit de cette compétition qui se veut éco-responsable. Ou comment joindre l’utile et l’agréable.

Décidément, le tennis est vraiment un sport parfait !

Les petits bonheurs # 22

La semaine se termine mais pas le week end, et ça c’est cool.

Cette semaine

  • j’ai vu un lézard et ça m’a fait penser à Jim Morrison.
  • j’ai été réveillée par les oiseaux.
  • j’ai lu Tennis Magazine dans le train.
  • j’ai discuté avec ma voisine de palier.
  • j’ai regardé quelques matchs de Roland Garros à la télé.
  • j’ai croisé Manon.
  • un collègue m’a demandé mon aide pour rédiger un mail en anglais.
  • j’ai dîné à la campagne.
  • j’ai savouré une glace citron-mangue achetée chez Chocolat Noisette. Miam à nouveau !
  • j’ai battu Muriel au tie break.
  • je me suis promenée dans les rues calmes et encore (un peu) fraîches de Strasbourg, histoire de démarrer le week end en me préservant de la chaleur.
  • j’ai acheté de bons produits à La Cloche à Fromage.
  • j’ai fait une sieste.
  • j’ai récupéré mon parapluie.
  • j’ai passé une belle soirée avec Aurélie, Céline, Farid, JP, Sophie et Virginie.
  • j’ai mangé les premiers abricots de l’année.
  • Muriel m’a offert une bière.

Profitez bien de la soirée et du jour férié demain.

La citation de la semaine # 72

Je choisis avec beaucoup de soin les gens avec qui je passe du temps. Mais ça n’est pas toujours possible…

Nombreuses sont les situations où l’on est obligé de côtoyer quelqu’un. Au bureau, dans les files d’attente, les transports en commun, etc… Et là on se rend bien souvent compte du peu de bienveillance et d’empathie des gens, si ce n’est pas de l’indifférence ou de la mesquinerie. Et c’est pénible.

La vie est tellement plus douce dans le partage, la gentillesse et le respect, non ?