Une page se tourne

Quelques mois après la fermeture d’une enseigne historique de Strasbourg c’est au tour de la Librairie Broglie de tirer le rideau…

J’en discutais hier avec une amie, je trouve que le centre-ville se meurt, se désertifie ou accueille des magasins sans intérêt (j’ai nommé Primark).

Je suis triste de cette situation et j’espère que ma ville va trouver la force de se renouveler pour le meilleur.