Les petits bonheurs # 118

Je suis un peu à la bourre ce soir. Mais voilà tout de même les petits bonheurs de la semaine écoulée.

Farid m’a accompagnée pour aller au stade de la Meinau où j’ai assisté au match de foot féminin France – Danemark en compagnie d’Emily, Louise et Viviane. Après le PSG en décembre et l’équipe de France masculine au Stade de France le mois dernier, j’ai pris ma dose de foot dernièrement !

J’ai fait la connaissance de mes nouveaux collègues. Et notamment d’Arnaud qui me fait terriblement penser à Mohamed. J’ai aussi rencontré mes collègues allemands dont les bureaux sont à Heidelberg et qui m’ont offert une bouteille de vin pour me souhaiter la bienvenue. Sympa !

J’ai quitté le bureau à 16 heures tous les jours. Pas mal cet horaire !

J’ai eu mon solde de tout compte, mais ça vous le savez déjà.

J’ai mangé des sushis. Et une délicieuse crème renversée. Et du pissenlit aussi. Miam !

Jean est passé pour préparer le futur chantier chez moi.

J’ai passé une nuit à la campagne. Et une journée en pyjama.

J’ai croisé Annie et Franck au club. Juste avant la meilleure séance depuis ma reprise, dixit mon super coach !

Semaine chargée mais semaine très agréable pour moi. Et de votre côté, tout s’est bien passé ?

# 15 – Départ

Ca y est, j’ai eu le document que j’attendais pour pouvoir illustrer le thème de la semaine. C’est du just in time sur ce coup là !

C’est top de pouvoir définitivement couper avec cette entreprise où j’ai détesté travailler et de refermer cette parenthèse.

Tous les départs ne sont pas tristes, oh non !

Toujours à l’heure avec JPG

Ca faisait bien longtemps, trop longtemps, depuis mon dernier cadeau JPG de moi à moi…!

Alors j’ai pris le prétexte de la fin toute récente de mon CDD pour m’offrir cette jolie montre. Il fallait bien que je profite de ma prime de fin de mission, non ?!! Et puis sa soeur se sentait un peu seule !

J’aime son design qui reprend la fameuse rose tatouée et la douce couleur poudrée du cadran que je trouve parfaite pour le printemps. Et le fait qu’il fasse 10° dans la journée à Strasbourg ne refroidira pas mon plaisir. Non mais !

Me voilà donc parée pour (déjà) reprendre le chemin du bureau et arriver à l’heure. C’est mon nouvel employeur qui est content !

Les petits bonheurs # 117

Pfiou, cette semaine a été chargée !

Fin de CDD oblige, je suis allée au bureau en voiture. Et je n’ai travaillé que 3 jours. Les au revoir avec les collègues ont été émouvants mais on s’est promis de se revoir.

J’ai vu Caroline, de loin. Et j’ai croisé Maude avec qui j’ai échangé quelques mots. On a eu du mal à se reconnaître, tellement on se voit peu souvent ! J’ai aussi croisé mon médecin dans le quartier.

J’ai fait une grasse matinée.

J’ai porté mes jupes d’hiver préférées.

J’ai eu un entretien d’embauche qui s’est très bien passé. Affaire à suivre donc.

J’ai découvert un nouveau bar dans mon quartier, en compagnie de Farid et Manuel.

J’ai rendu visite à Isabelle dans sa jolie boutique remplie de poules, lapins et oeufs. Pour elle Pâques implique beaucoup de travail. Mais pour les clients la boutique se transforme en véritable paradis du chocolat !

Angéline m’a envoyé le pin’s que j’ai commandé sur Fabrique Carnet Prune, sa boutique Etsy. J’ai choisi le modèle Gaëlle qui sera parfait pour le printemps qui pointe le bout de son nez.

J’ai vu un écureuil.

J’ai passé 2 nuits à la campagne.

J’ai passé une journée entière avec Maman. J’aime ces moments qu’on passe ensemble. Cette fois on a choisi de flâner à Strasbourg, tout simplement. Qu’est-ce que c’était agréable !

Et vous, avez-vous passé une bonne semaine ?

# 14 – Jeu

Je suis dans une phase cocorico alors à la lecture du thème de la semaine j’ai immédiatement pensé à ce jeu dont les questions nous plongent dans la culture de notre beau pays.

Les questions sont réparties en catégories et ont confirmé que mes lacunes en histoire sont énormes et que j’excelle plutôt dans les domaines tels que la mode, le sport et la gastronomie. On ne se refait pas !

Luxe parisien

A Paris il y a de nombreux monuments remarquables, tous plus beaux les uns que les autres. Souvent pris d’assaut par les touristes.

Et puis il y a ces lieux emblématiques et luxueux qui détiennent une partie de l’Histoire et qui ne la ramènent pas, à côté desquels nombreux passent sans même un regard. Le Lutetia se classe dans cette catégorie.

J’adore sentir l’ambiance de ces lieux qui me plonge dans un univers éloigné de mon quotidien et qui flatte mon imaginaire.