Quiétude bistronomique

Des restaurants ferment, des restaurants ouvrent ou se transforment. Calmos (69 grand Rue) est le petit nouveau que j’ai testé tout dernièrement, pour mon plus grand plaisir de gourmande.

Le restaurant est joliment décoré, dans un esprit industriel adouci par des couleurs tendres et des bouquets de fleurs fraîches. Le soin porté au décor et au dressage des tables m’a particulièrement charmée.

L’endroit offre deux ambiances, sur deux étages : la convivialité règne au rez-de-chaussée et l’intimité est à l’honneur au premier étage dont la banquette est particulièrement confortable !

La cuisine proposée est un hommage aux classiques des vieux bistrots. On trouve ainsi à la carte les célèbres joue et langue de boeuf, le parmentier de boudin ou encore l’île flottante. Les produits sont frais et de saison et tous les plats sont faits maison (hormis les frites… dommage…).

Pour caler ma faim j’ai choisi un risotto de courge accompagné d’une tuile au parmesan. Mon assiette était généreuse, trop généreuse même puisque je n’ai plus eu de place pour un dessert. Ce qui est toujours un petit crève-coeur pour moi ! Ma co-testeuse du jour a choisi la salade de foies de volaille et même constat, une assiette bien remplie qui l’a également obligée à faire l’impasse sur la touche sucrée.

Calmos est ouvert jusqu’à minuit et je compte bien y aller un soir pour goûter un cocktail, à l’intérieur ou sur la terrasse.