Cache-cache parisien

Je vais à Paris plusieurs fois par an, pour me balader, pour prendre mon shoot de « bonheur capitale » et pour faire quelques photos de cette ville très inspirante.

La tour Eiffel n’est pas toujours sur l’itinéraire de mes flâneries mais samedi, alors que j’arpentais les rues au gré de mon inspiration, elle n’était jamais loin. Mais pas tout près non plus.

C’est comme ça que je l’apprécie le plus, quand je la découvre entre des immeubles, presque par hasard, comme on tombe sur un visage connu sans s’y attendre. Savoir qu’elle est proche mais pas forcément visible si on ne lève pas les yeux, jouer à cache-cache avec elle, voilà un petit plaisir tout simple qui me transporte.