Ma (petite) revue ciné de février

Le temps file, même quand on ne travaille pas ! Février s’achève déjà et je n’ai vu que 2 films ce mois-ci.

086055-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

J’ai passé outre les critiques plutôt négatives et j’ai vu Jackie de Pablo Larrain. Et j’ai bien fait ! Le film démarre sur une porte qui s’ouvre et un journaliste qui vient interviewer la jeune veuve une semaine à peine après l’assassinat du président. Le film relate 5 jours, de l’attentat aux funérailles inspirées de celles d’Abraham Lincoln pour symboliser la grandeur sacrée du pouvoir. Mais il revient aussi sur des souvenirs de bonheur et de gloire, au travers d’images en noir et blanc. On voit évidemment surtout la douleur de Jackie, qui, malgré les circonstances, reste déterminée, maîtrise sa communication et ses sentiments, jusqu’à paraître froide. Et puis on apprend aussi les interrogations intimes de cette femme que tout le monde croit connaître, ses doutes sur son avenir et même sa manière de vivre sa foi. J’ai aimé ce film qui, au-delà des faux-semblants, montre le courage et la dignité d’une femme à la fois forte et fragile qui tente de donner un sens à la mort.

341939-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxEt puis j’ai vu Chez nous de Lucas Belvaux. C’est l’histoire d’une femme dévouée et populaire. Elle attire l’attention d’un parti d’extrême droite qui souhaite faire d’elle sa tête de liste aux élections municipales dans une commune du Nord, une région peuplée de gens déclassés. Pauline se laisse séduire par un parti qu’elle connait peu mais qui lui fait croire qu’elle peut se rendre plus utile. Elle se radicalise par ses interactions avec des gens qui ne sont pas de son milieu et qui manient avec habileté idées simples et solutions simplistes. Le film montre combien le fonctionnement du parti repose avant tout sur son image. Il montre aussi les techniques de recrutement, l’élaboration des discours, la logique d’appareil qui va du mépris au mensonge le plus grossier. Après une période d’aveuglement, Pauline va se rendre compte de la réalité du parti, elle va avoir honte de son engagement, elle ne va pas supporter la haine… et sera bien vite remplacée sur l’affiche par une autre jeune femme blonde, dans un unique but électoraliste. Ce film donne à réfléchir. J’ai aimé le questionnement qu’il suscite mais quelque chose n’a pas fonctionné, ou alors quelque chose a trop bien fonctionné… jusqu’à me dégoûter de certains de mes compatriotes…

Avez-vu vu ces films ? Qu’en avez-vous pensé ? Quels films me conseilleriez-vous ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s