L’étoilé* de mon anniversaire

DSCN2751

Depuis 4 ans mon anniversaire est synonyme de déjêuner dans un restaurant étoilé. En grande gourmande que je suis je n’ai pas manqué de perpétuer cette tradition le 24 janvier.

Pour le millésime 2015 j’ai choisi le restaurant Au Crocodile, une institution de la gastronomie strasbourgeoise.

La dégustation a démarré par une coupe de champagne accompagnée d’amuse-bouches, de petits pains encore tièdes et de beurres délicieux.

Puis j’ai choisi à la carte les noix de saint jacques rôties et truffe noire, mijoté de céleri, tempura végétal, sauce au champagne. Un pur délice ! Je n’avais jamais mangé de truffe, eh bien ce fut une révélation avec ce plat terre-mer aux goûts prononcés mais non moins délicats. Pour la note sucrée j’ai opté pour le caviar « Crocodile » au fruit de la passion façon cheesecake. Au-delà du bonheur gustatif et de l’originalité des consistances, j’ai adoré la présentation de ce dessert. Il est en effet servi dans une boîte en fer ronde et plate à l’effigie du restaurant. Quelle bonne idée ! C’est ça que j’aime chez les grands chefs, ils ont des idées simples et tellement originales à la fois.

Sont ensuite arrivées des mignardises que j’ai agrémentées d’un bon expresso, histoire de me concocter un fameux café gourmand que je n’avais pas prévu !

Et enfin, le chariot de sucreries a fait son entrée en scène. Et là, je suis littéralement retombée en enfance grâce à ce festival de sucre et de gourmandises : truffes, pommes d’amour, sucettes, noix caramélisées, guimauve, etc sont à disposition, transformant le plus fin des gourmets en véritable gourmand.

Au Crocodile j’ai aussi apprécié le service attentif et présent sans être oppressant (c’est toujours ma crainte dans les restaurants étoilés) et le cadre feutré et chaleureux. Bref, j’ai adoré cette parenthèse de douceur fort appréciable en plein de coeur de l’hiver, et ce d’autant plus qu’au dehors les flocons tombaient.

* Le restaurant a perdu son étoile hier…

4 réflexions sur “L’étoilé* de mon anniversaire

    • moui… il l’a perdue… il est toujours difficile de savoir pourquoi un resto perd une ou plusieurs étoiles. La Cambuse a également perdu la sienne… le système des étoiles est comme tout classement : on peut progresser mais aussi régresser. je suis contente de t’apprendre quelque chose aujourd’hui !

  1. ça a l’air très bon en tout cas ce que tu as mangé ^^ ! Moi non plus je ne savais pas qu’il avait perdu une étoile, en plus j’ai été choqué de savoir que son directeur était tout jeune, 23 il me semble. C’est vraiment difficile d’obtenir une étoile, de la conserver etc.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s