Ma (toute petite) revue ciné de juin

Allez, je continue ma saga « un film par mois ».

490001.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

En juin j’ai vu Deux jours, une nuit de Jean-Pierre et Luc Dardenne. Ce film relate l’histoire d’une ouvrière qui se bat pour ne pas perdre son emploi.

On suit Sandra au cours d’une campagne de persuasion auprès de ses collègues qui doivent voter pour ou contre une prime de 1000 € et dont l’octroi pousserait la jeune femme au chômage. Sandra va au-devant de ses collègues à qui elle répète inlassablement la même phrase, celle qui est sensée les convaincre de voter pour qu’elle reste dans l’entreprise.

Ce film est une leçon de solidarité, de courage, de résistance et de dignité. La solidarité naît entre Sandra et certains de ses collègues qui, bien qu’ayant besoin de cette prime, voteront pour qu’elle garde son emploi. Le courage est incarné par Marion Cotillard qui joue le rôle d’une femme qui se shoote au Xanax pour faire face aux refus et qui continue sa quête de voix en sa faveur, malgré tout. Le film montre également comment on peut résister face à une logique économique qu’on nous fait croire implacable et qui ne pourrait pas laisser de place à l’humain. Et puis surtout, ce film est un bel exemple de dignité, de la part de Sandra bien sûr, mais aussi de la part de ceux pour qui il serait si simple de fermer les yeux sur la détresse d’une femme pour ne penser qu’à soi. Jusqu’au bout le spectateur se demande si Sandra va réussir, si elle va craquer et quel sera le dénouement de cette histoire. Décidément ils sont forts les frères Dardenne !

L’action du film se déroule en Belgique, Marion Cotillard a poussé le professionnalisme jusqu’à prendre l’accent de là-bas. Elle a également sû (nous faire) oublier son image de star et son interprétation d’une ouvrière est parfaite. Je ne suis pas très fan de cette actrice mais là il faut reconnaître tout son talent de composition, en toute objectivité.

Vous l’aurez compris, j’ai autant aimé le fond que la forme de ce film et je vous recommande vraiment d’aller le voir s’il est encore à l’affiche près de chez vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s