Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows

DSCN1656

Comme tout le monde j’ai entendu le bien qu’on a dit de ce livre, trop peut-être pour m’y intéresser vraiment… Je me méfie des critiques unanimes, qu’elles soient positives ou négatives d’ailleurs… Et puis à Noël j’ai trouvé ce roman au pied du sapin (merci à Jean et Katia au passage) pour mon plus grand plaisir.

Ce livre est une suite de lettres échangées à la fin de la Seconde Guerre mondiale par Juliet, une jeune femme écrivain britannique avec des proches et avec les membres d’un curieux club, Le Cercle littéraire des amateurs de littérature et de tourte aux épluchures de Guernesey. Ce club est né pour camoufler aux Allemands le goût pour le cochon rôti de ses membres tout en les rapprochant grâce à la littérature !

Au-delà de l’histoire qui est empreinte d’amitié, de solidarité et d’amour j’ai apprécié la forme de ce livre. J’ai trouvé l’idée de la correspondance originale et efficace pour s’attacher aux personnages et pour passer avec légèreté d’une situation personnelle à une autre car ce sont bien les relations humaines qui sont au coeur de ce roman. J’ai lu ce livre très rapidement et j’ai regretté d’arriver si vite à la dernière page de cette gourmandise à déguster sans modération.

Ce que dit la 4è de couverture : « Je me demande comment cet ouvrage est arrivé à Guernesey. Peut-être les livres possèdent-ils un instinct de préservation secret qui les guide jusqu’à leur lecteur idéal… » Janvier 1946. Tandis que Londres se relève douloureusement de la guerre, Juliet, jeune écrivain, cherche un sujet pour son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre un monde insoupçonné, délicieusement excentrique ; celui d’un club de lecture au nom étrange inventé pour tromper l’occupant allemand : le « Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates ». De lettre en lettre, Juliet découvre l’histoire d’une petite communauté débordante de charme, d’humour, d’humanité. Et puis vient le jour où, à son tour, elle se rend à Guernesey…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s